Accueil du site > Nutrition > Les boissons énergisantes emballent le coeur
Les boissons énergisantes emballent le coeur

lundi 2 décembre 2013

Les adultes en bonne santé qui consomment des boissons énergisantes riches en caféine et en taurine ont un rythme de contractions cardiaques significativement plus élevé une heure plus tard, d’après les conclusions d’une étude présentée lors de la Conférence Annuelle de la Société Radiologique Nord-Américaine [1].

"Jusqu’à maintenant, nous ne savions pas exactement quels effets ces boissons énergisantes avaient sur le fonctionnement du coeur" explique le Dr Jonas Dorner, radiologue de l’Université de Bonn et auteur de l’étude. "Il y a quelques soucis à propos des effets secondaires potentiels de ces produits sur le fonctionnement cardiaque, surtout chez les adolescents et les jeunes adultes, mais il y a à ce jour très peu, voire pas du tout, de réglementation sur la commercialisation des boissons énergisantes."

Les boissons énergisantes représentent une industrie de plusieurs milliards d’euros qui se développe chaque jour. Alors que les adolescents et les jeunes adules sont les consommateurs les plus importants et les plus ciblés, ces dernières années de plus en plus de gens de toutes régions se sont mis à consommer des boissons énergisantes.

Un compte-rendu de 2013 des autorités sanitaires (Substance Abuse and Mental Health Services Administration) a établi que rien qu’aux États-Unis de 2007 à 2011, le nombre de visites aux Urgences à cause d’une consommation de boissons énergisantes a pratiquement doublé, passant de 10068 à 20783. La plupart des cas ont été identifiés chez des patients âgés de 18 à 25 ans, suivis par la tranche d’âge allant de 26 à 39 ans.

"Habituellement les boissons énergisantes contiennent de la taurine et de la caféine comme ingrédients principaux" explique le Dr Dorner. "La quantité de caféine est trois fois plus élevée que dans d’autres boissons caféinées comme le café ou les colas. Il y a de nombreux effets secondaires connus pour être associés à une forte consommation de caféine, comme une accélération du rythme cardiaque, des palpitations, une augmentation de la tension artérielle et des cas de graves crises d’épilepsie et la mort subite".

Dans leur étude, le Dr Dorner et ses collègues ont eu recours à l’imagerie par résonance magnétique cardiaque (IRM) pour mesurer les effets de la consommation de boissons énergisantes sur le fonctionnement du coeur chez 18 volontaires, dont 15 hommes et trois femmes âgés en moyenne de 27,5 ans. Chaque volontaire avait passé un IRM avant et une heure après avoir consommé une boisson énergisante contenant de la taurine (400mg/100ml) et de la caféine (32mg/100ml).

Comparés aux images de référence, les résultats des IRM cardiaques réalisés une heure après que les participants de l’étude aient consommé la boisson énergisante ont révélé un niveau beaucoup plus élevé de la tension et des taux de tension systolique (mesures de la contractilité) dans le ventricule gauche du coeur. Le ventricule gauche du coeur reçoit le sang oxygéné depuis les poumons et le pompe en direction de l’aorte, qui le redistribue à travers le reste du corps.

"Nous ne savons pas exactement comment ni si ces contractilités plus importantes du coeur impactent les activités de tous les jours ou la performance sportive" dit le Dr Dorner. "Nous avons besoin de plus d’études pour comprendre ce mécanisme et pour déterminer combien de temps durent ces effets des boissons énergisantes".

Les chercheurs n’ont pas trouvé de différences importantes du rythme cardiaque, de la tension artérielle ni de la quantité de sang éjecté du ventricule gauche du coeur entre le niveau normal des volontaires et le second examen IRM. "Nous avons montré que la consommation de boisson énergisante a un impact à court terme sur la contractilité cardiaque. Des études futures devront évaluer l’impact de ces boissons sur une consommation à long terme, et les effets de ce type de boissons sur les individus souffrant de problèmes cardiovasculaires".

Le Dr Dorner déclare que tandis que les risques à long terme au coeur provenant de la consommation de boissons énergisantes restent inconnus, il alerte sur le fait que les enfants, tout comme les personnes qui ont des arythmies cardiaques connues, devraient éviter les boissons énergisantes, parce que des modifications de la contractilité pourraient déclencher des arythmies. Il avertit aussi qu’il faudrait plus d’études pour connaître les risques d’une consommation des boissons énergisantes en association avec de l’alcool.

Références :

[1] Caffeine and Taurine Containing Energy Drink Improves Systolic Left-ventricular Contractility in Healthy Volunteers Assessed by Strain Analysis Using Cardiac Magnetic Resonance Tagging (CSPAMM). Jonas Doerner, Daniel Kuetting, Claas Naehle, Hans Schild, Daniel Thomas. RSNA 2013.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |