Accueil du site > Santé > Les chaussures de course peuvent causer des dégâts aux genoux, hanches et (...)
Les chaussures de course peuvent causer des dégâts aux genoux, hanches et chevilles

vendredi 8 janvier 2010

Il a été observé un stress plus grand sur les articulations que le fait de courir pieds nus, ou de marcher avec des chaussures à hauts talons.

L’ostéoarthrite du genou compte pour plus d’invalidité chez les personnes âgées que toute autre maladie. Bien que la course à pieds ait prouvé avoir des bénéfices cardiovasculaires et autres avantages pour la santé, cela peut augmenter la tension sur les articulations du genou. Dans une étude publiée dans le journal PM&R [1], les chercheurs ont comparé les effets de la course pieds nus et avec des baskets sur les mouvements des articulations du genou, de la hanche et des chevilles. Ils ont conclu que courir avec des chaussures de course causait plus de tensions sur ces articulations, comparativement à la course pieds nus ou le fait de marcher avec des chaussures à talons.

68 jeunes adultes coureurs en bonne santé (dont 37 femmes), qui courent normalement en chaussures de course que l’on trouve partout, ont été sélectionnés. Aucun n’a eu dans le passé de blessure musculo-squelettique, et chacun court au moins 24 km par semaine. Une chaussure de course, choisie pour sa classification neutre et ses caractéristiques typiques, a été fournie à tous les coureurs.

En utilisant un tapis de course et un système d’analyse du mouvement, chaque sujet était observé pendant qu’il courait pieds nus et en baskets. Les données ont été collectées lors de chaque lorsque les coureurs étaient à leur rythme de confort après une période d’échauffement.

Les chercheurs ont observé une augmentation des torsions des articulations aux hanches, genoux et chevilles quand ils courraient avec des baskets, comparativement à la position pieds nus. De larges augmentations disproportionnées ont été observées dans la torsion de la rotation interne de la hanche et dans la flexion du genou, et la torsion tortueuse du genou. Une augmentation en moyenne de 54% de la torsion interne de la hanche, une augmentation de 36% de la torsion de la flexion du genou, et de 38% pour les torsions tortueuses du genou, ont été mesurées pendant la course avec baskets comparée aux pieds nus.

Ces résultats confirment que tandis que la fabrication des chaussures de course modernes apporte un bon support et une bonne protection au pied lui-même, un des effets négatifs et d’augmenter le stress sur chacune des trois extrémités basses des articulations. Ces augmentations sont susceptibles d’être causées en grande partie par un talon élevé et une augmentation de la matière sous la voûte plantaire, deux caractéristiques des chaussures de course de nos jours.

L’auteur de l’article, le Dr Casey Kerrigan déclare : "de façon remarquable, l’effet des chaussures de course sur la torsion articulatoire du genoux pendant la course à pieds (augmentation de 36-38%) observée ici est même plus grande que l’effet qui a été rapporté plus tôt sur des chaussures à talon haut pendant la marche (augmentation de 20%-26%).

En considérant que la charge sur l’extrémité basse de l’articulation est d’une magnitude beaucoup plus grande pendant la course que pendant la marche, ces résultats représentent des changements biomécaniques substantiels". Il conclut : " réduire la torsion des articulations avec des chaussures qui se rapprochent des pieds nus, tout en apportant des fonctions de protection du pied devrait être l’objectif de tout fabricant de chaussures de sport."

Références :

[1] The Effect of Running Shoes on Lower Extremity Joint Torques. D. Casey Kerrigan, J. Franz, G. Keenan, J. Dicharry, U. Della Croce, R. Wilder. PM&R : The journal of injury, function and rehabilitation, Vol 1, Iss 12 (Dec 2009).


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |