Accueil du site > Santé > Les cigarettes électroniques peuvent aussi nuire aux poumons
Les cigarettes électroniques peuvent aussi nuire aux poumons

mercredi 5 septembre 2012

Une recherche a montré que bien que les cigarettes électroniques (ou e-cigarettes) sont vendues sous-couvert d’arguments santé en tant qu’alternatives potentiellement sûres aux cigarettes classiques, elles causent tout de même des dégâts aux poumons.

L’étude, présentée au Congrès annuel de la Société Européenne Respiratoire à Vienne [1], apporte de nouvelles preuves au débat sur la sécurité des produits alternatifs de délivrance de nicotine.

Les cigarettes électroniques sont des appareils qui délivrent de la nicotine par de la vapeur plutôt que par de la fumée. Il n’y a pas de combustion, mais la nicotine dans l’appareil est toujours dérivée du tabac. Le débat fait actuellement rage sur le fait de savoir si ces produits sont sûrs et efficaces, mais peu de preuves existent jusqu’à maintenant pour soutenir l’un ou l’autre camp.

Des chercheurs de l’Université d’Athènes en Grèce ont cherché à étudier les effets à court terme de l’utilisation de cigarettes électroniques sur différentes personnes, y compris celles sans problèmes de santé connus et des fumeurs avec ou sans pathologies pulmonaires connues.

L’étude comprenait huit personnes qui n’avaient jamais fumé et 24 fumeurs, 11 avec un fonctionnement pulmonaire normal et 13 avec soit une maladie pulmonaire obstructive chronique ou de l’asthme.

Chaque personne a utilisé une cigarette électronique pendant 10 minutes. Les chercheurs ont ensuite mesuré leur résistance des voies aériennes en utilisant un certain nombre de tests comme celui du spiromètre.

Les résultats ont montré que pour tous les participants de l’étude, la cigarette électronique causait une augmentation immédiate de la résistance des voies aériennes, qui durait pendant 10 minutes. Chez les sujets en bonne santé (jamais fumeurs) il y avait une augmentation statistiquement importante de la résistance des voies aériennes d’une moyenne de 182% à 206%.

Chez les fumeurs avec une spirométrie normale, il y avait une augmentation importante d’une moyenne de 176% à 220%. Chez les patients malades, le recours à la cigarette électronique ne semblait pas avoir d’effet immédiat sur la résistance des voies aériennes.

Le professeur Christina Gratziou, l’une des auteures de l’étude, déclare : "nous ne savons pas encore si ces produits non validés de délivrance de nicotine, comme les cigarettes électroniques, sont plus sûrs que les cigarettes normales, et ce malgré des déclarations marketing selon lesquelles elles sont moins nocives. Cette recherche nous permet de comprendre comment ces produits pourraient être potentiellement nocifs.

"Nous avons trouvé une augmentation immédiate de la résistance des voies aériennes dans notre groupe de participants, ce qui suggère que les e-cigarettes peuvent causer un tort immédiat après avoir fumé avec l’objet. Il faudra cependant plus de recherches pour savoir si ce préjudice a des effets durables dans le temps".

Références :

[1] Acute effect of e-cigarette on pulmonary function in healthy subjects and smokers. Session : 109. Sept 2012.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |