Accueil du site > Santé > Les effets de l’exercice sur la qualité de la vie chez les femmes (...)
Les effets de l’exercice sur la qualité de la vie chez les femmes ménopausées.

dimanche 15 février 2009

Selon un compte-rendu des Archives of Internal Medicine [1], un journal du JAMA, l’exercice semble améliorer la qualité de la vie chez les femmes ménopausées, et ce sans prendre en compte de la perte de poids.

L’inactivité physique est un facteur de risque pour différentes conditions chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, les attaques et plusieurs types de cancers. L’activité physique régulière est souvent rapportée comme améliorant l’humeur, réduisant le stress et comme étant un facteur d’augmentation des niveaux d’énergie, tout ce qui fait la qualité de la vie. Cependant, ces affirmations sont tirées d’études composées de participants atteints de maladies sérieuses, et n’ont pas été confirmées sur des populations en bonne santé.

Le Dr. Corby Martin et ses collègues ont étudié les effets, sur la qualité de la vie, d’une activité à 50%, 100% et 150% des recommandations publiques pour la santé sur 430 femmes ménopausées sédentaires (âgées en moyenne de 57,4 ans). Les participantes ont été assignées au hasard dans trois groupes : un groupe contrôle sans exercice, ou a un des groupes faisant de l’exercice : exercices produisant une dépense d’énergie de 4 kilocalories par kilogramme de poids de corps par semaine (4 KKS), un groupe à 8 KKS et un à 12 KKS. Une enquête a été réalisée afin de mesurer les aspects physiques et mentaux de la qualité de la vie au début de l’étude et six mois plus tard.

"Le respect du suivi des exercices était de 95,4%, de 88,1% et de 93,7% respectivement pour les groupes 4 KKS, 8 KKS et 12 KKS et chaque groupe a passé 73,9, 138,3 et 183,6 minutes par semaine à faire de l’exercice" écrivent les auteurs. La perte de poids moyenne dans le groupe contrôle, dans les groupes 4 KKS, 8 KKS et 12 KKS a été respectivement de 0,94 kg, 1,34 kg, 1,86 kg et 1,34 kg.

"Un effet ’quantité-réponse’ de l’exercice sur la qualité de la vie a été noté pour tous les aspects de la qualité de vie, excepté la douleur corporelle" notent-ils. "En outre, le groupe 4 KKS a significativement amélioré sa perception de la santé générale, sa vitalité et sa santé mentale comparé au groupe contrôle. Les trois groupes ayant suivi les exercices ont significativement amélioré leur fonctionnement social comparés au groupe contrôle."

"Nos résultats indiquent que l’amélioration de la qualité de vie peut être ajoutée à la liste des bénéfices déjà existants de l’exercice, et que ces améliorations dépendent de la quantité d’exercice et sont indépendantes du poids perdu, au moins chez les gens ressemblant à l’échantillon de cette étude" concluent les auteurs. "Les quantités d’exercice sont facilement faciles à réaliser et étaient bien tolérés par les femmes sédentaires, il en résultait une confiance que la quantité d’exercice utilisée dans cette étude pouvait être réalisée par les femmes de la communauté."

Références :

[1] Exercise Dose and Quality of Life. Arch Intern Med. 2009 ;169[3]:269-278


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |