Accueil du site > Psychologie > Les étiquettes bio et l’effet de halo santé
Les étiquettes bio et l’effet de halo santé

mardi 2 avril 2013

Les cookies biologiques restent toujours des cookies !

Le mot "biologique" peut vouloir dire de nombreuses choses pour les consommateurs. Et même plus, car la puissance d’une étiquette bio peut être très forte : des études ont montré que ce simple label pouvait nous pousser à croire qu’un aliment est bon pour la santé, à travers ce qui est connu comme étant "l’effet de halo santé".

Mais ce biais peut-il aller plus loin ? Une étude de chercheurs de l’Université Cornell [1] a cherché à répondre à cette question. Leur étude a montré qu’une étiquette biologique pouvait influencer beaucoup plus qu’un point de vue sur la santé : la perception du gout, des calories et la valeur peuvent être significativement altérées quand un aliment est étiqueté "bio". Certaines personnes semblent aussi être plus sensibles à cet effet de halo santé que d’autres.

115 personnes ont été recrutées dans l’état de New-York pour participer à une étude. On a demandé aux participants d’évaluer 3 paires de produits : 2 yaourts, 2 cookies et 2 portions de chips aux pommes de terre. Un article de chaque paire d’aliment a été étiqueté "biologique", tandis que l’autre a été étiqueté "normal". L’astuce dans cette étude était que toutes les paires de produits étaient biologiques et identiques ! On a demandé aux participants de noter le goût et le contenu en calories de chaque produit, et combien ils étaient en mesure de payer pour chaque produit. Un questionnaire s’est aussi renseigné sur leurs habitudes environnementales et d’achats.

Qu’est-ce qu’un aliment biologique ?

Même si ces aliments étaient tous les mêmes, l’étiquette "biologique" influençait grandement les perceptions des gens. Les cookies et les yaourts étaient estimés comme ayant beaucoup moins de calories quand ils étaient étiquetés "biologiques", et les gens étaient prêts à payer jusqu’à 23,4% de plus pour eux. Les aspects nutritionnels de ces aliments étaient aussi fortement biaisés par l’effet de halo santé. Les cookies et les yaourts "bio" étaient perçus comme ayant un gout "moins gras" que la variété "normale", et les cookies et les chips "biologiques" étaient considérés comme étant plus nutritifs.

L’étiquette a même trompé le gout des gens : quand ils étaient perçus comme bio, les chips semblaient plus appétissantes et les yaourts étaient jugés comme ayant plus de saveur. Les cookies supposés "normaux" avaient un meilleur gout d’après les participants, sans doute parce que les gens croient souvent que les aliments bons à la santé n’ont pas de gout. Tous ces aliments étaient pourtant identiques, mais une simple étiquette bio a pu faire la différence !

Qui est moins sensible ? Cette étude a trouvé que les gens qui lisent régulièrement les étiquettes nutritionnelles, ceux qui achètent souvent des aliments biologiques, et ceux qui affichent des comportements pro-écologiques (comme tous ceux qui recyclent ou qui vont dans la nature) sont moins sensibles à l’effet de halo santé. Ainsi, si vous ne vous considérez pas comme appartenant à l’un de ces groupes, faites un peu plus attention quand vous achetez des aliments biologiques, car après tout, ce sont toujours des cookies et des chips !

Références :

[1] Wan-chen Jenny Lee, Mitsuru Shimizu, Kevin M. Kniffin, Brian Wansink. You taste what you see : Do organic labels bias taste perceptions ? Food Quality and Preference, 2013 ; 29 (1) : 33.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |