Accueil du site > Physiologie > Les êtres humains sont plus grands et plus vifs d’esprit
Les êtres humains sont plus grands et plus vifs d’esprit

vendredi 3 juillet 2015

Une étude sur les populations dans le monde a trouvé que les êtres humains ont évolué pour devenir plus intelligents et plus grands que leurs prédécesseurs [1].

Selon cette importante étude internationale, ceux qui sont nés de parents provenant de contextes historiques génétiques divers tendent à être plus grands et à avoir des aptitudes intellectuelles plus aiguisées. Les chercheurs ont analysé l’information génétique et la santé d’individus provenant de plus de 100 études réalisées à travers le monde. Celles-ci comprenaient des détails sur plus de 350 000 personnes issues de communautés urbaines et rurales.

L’équipe de recherche a trouvé qu’une diversité génétique plus importante est associée à une taille plus grande. Elle est aussi associée à des aptitudes intellectuelles plus développées, tout comme à un niveau d’éducation plus élevé. Cependant, la diversité génétique n’a pas d’effet sur des facteurs comme la tension artérielle ou les niveaux de cholestérol, qui affectent le risque pour une personne de développer une maladie cardiovasculaire, du diabète et d’autres problèmes de santé complexes.

Les chercheurs de l’Université d’Edimbourg ont analysé la constitution génétique complète des individus. Ils ont identifié des exemples dans lesquels les individus ont hérité de copies identiques des gènes provenant à la fois de leur mère et de leur père, ce qui est un indicateur que leurs ancêtres étaient de la même famille. Quand il y a peu d’exemples de cet ordre dans les gènes d’un individu, cela indique une diversité génétique plus importante de leur héritage et donc que les deux côtés de leur famille sont peu susceptibles d’être de lointains cousins.

On pensait que les liens familiaux proches augmenteraient le risque pour une personne d’être atteinte de maladies complexes, mais les chercheurs ont trouvé que ce n’était pas le cas. Les seules caractéristiques qu’ils ont trouvé être affectées par la diversité génétique sont la taille (hauteur) et la capacité à être vif d’esprit.

Ces résultats indiquent donc qu’avec le temps, l’évolution favorise les gens en agrandissant leur stature et en améliorant leurs aptitudes intellectuelles, mais que cela n’impactait pas leur propension à développer des maladies graves. Le Dr Jim Wilson, de l’Université d’Edimbourg, déclare : "cette étude met en lumière la puissance des analyses génétiques à grande échelle visant à découvrir des informations fondamentales concernant notre histoire évolutionniste." Cette recherche répond aux questions posées par Darwin à propos des bénéfices de la diversité génétique. La prochaine étape sera de se concentrer sur les parties spécifiques du génome qui ont le plus profité de cette diversité.

Références :

[1] Directional dominance on stature and cognition in diverse human populations . Peter Joshi, Tonu Esko, Hannele Mattsson, Niina Eklund, Ilaria Gandin, Teresa Nutile, Anne Jackson, Claudia Schurmann, Albert Smith, Weihua Zhang, Yukinori Okada, Alena Stančáková, Jessica Faul, Wei Zhao, Traci Bartz, Maria Pina Concas, Nora Franceschini, Stefan Enroth, Veronique Vitart, Stella Trompet, Xiuqing Guo, Daniel Chasman, Jeffrey O’Connel, Tanguy Corre, Suraj S. Nongmaithem et al. Nature, 2015.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |