Accueil du site > Fitness > Les exercices de musculation légers mais longs augmentent la densité osseuse (...)
Les exercices de musculation légers mais longs augmentent la densité osseuse de 8 %

vendredi 6 novembre 2015

Les résultats de cette étude contredisent les hypothèses précédentes déclarant qu’il faut absolument s’entrainer avec des poids lourds pour construire de la masse osseuse.

Une recherche publiée dans le Journal of Sports Medicine and Physical Fitness [1] a trouvé que le fait de faire des exercices de musculation légers mais avec beaucoup de répétitions augmentait la densité minérale des os chez les adultes, ce qui contredit certaines déclarations selon lesquelles il faut absolument s’entrainer lourd pour accroitre la densité des os. Les participants qui ont réalisé cette étude ont pu constater une augmentation de la densité osseuse de leurs jambes, du bassin, des bras et de la colonne vertébrale allant jusqu’à 8 %

Les résultats indiquent que ce type d’entrainement de force peut s’avérer être une méthode efficace et accessible pour augmenter la densité des os chez les personnes âgées et/ou sédentaires. D’autres résultats secondaires indiquent que les femmes ménopausées et les individus atteints d’ostéopénie (une perte de la densité minérale osseuse) bénéficieront d’un programme d’entrainement avec des poids légers mais de longues répétitions.

"Ces résultats vont à l’encontre de l’idée traditionnelle selon laquelle des exercices de musculation lourds avec peu de répétitions sont la meilleure façon d’accroitre la densité osseuse," dit Jinger Gottschall, auteur de l’étude. "Ces résultats sont très intéressants, car les exercices avec des poids légers et plus de répétitions sont plus facilement faisables par tout le monde. Cette approche pourra aider les populations les plus à risque à minimiser le risque d’ostéoporose."

Dans cette étude, 20 adultes non entrainés (des personnes qui faisaient moins de 30 minutes d’exercice par semaine sur les six derniers mois) ont complété un programme d’exercices physiques sur 27 semaines. Les participants étaient répartis dans l’un des deux groupes qui faisait soit un entrainement de musculation de tout le corps (full body) ou des entrainements qui se focalisaient sur les muscles les plus importants, en plus d’entrainements cardiovasculaires. Le groupe de la musculation complétait deux à trois entrainements de Bodypump® par semaine avec des poids légers et beaucoup de répétitions, dans lesquels les participants utilisaient une barre avec des poids.

Les résultats de l’étude ont montré que les participants dans le groupe de musculation ont augmenté leur densité minérale osseuse de 8 %, de 7 % pour la densité du bassin, 4 % pour la densité des os des bras ainsi que de la colonne vertébrale. Le groupe qui faisait des exercices pour les muscles principaux n’a pas vu sa densité osseuse changer significativement.

Les femmes ménopausées et les individus atteints d’ostéopénie ont vécu les augmentations les plus importantes de la densité de leurs os, jusqu’à 29 %. Une corrélation positive est apparue entre la force aux squats et la densité des os du bassin, un lien qui indique que les exercices utilisés dans cette étude pouvaient diminuer efficacement le risque de fractures des hanches.

Deux personnes atteintes d’ostéopénie et trois femmes ménopausées ont participé à l’étude, et ces deux groupes ont vécu des augmentations plus importantes de la densité des os que le reste du groupe. Les individus souffrant d’ostéopénie ont eu une augmentation de la densité minérale des os de leurs jambes et du bassin de 29 %, plus du triple des résultats des autres participants. L’augmentation de la densité osseuse des participantes ménopausées allait de 10 % à 22 %.

La force du bassin et des jambes prévient des fractures

Dans l’étude, les personnes du groupe faisant l’entrainement de musculation ont vécu une amélioration 25 % plus importante de la force des jambes que dans l’autre groupe. Les modifications de la force des jambes étaient aussi fortement corrélées avec les changements de la densité minérale des os du bassin.

Les hanches sont la région qui subit le plus de fractures, ce qui est le plus handicapant pour les personnes âgées avec de l’ostéoporose [2]. Une grande proportion des chutes associées à un décès est due à des complications qui suivent une fracture du bassin. Un patient sur cinq avec une fracture du bassin décède dans l’année de sa blessure. Le fait de conserver une densité minérale des os en bonne santé au niveau du bassin et des jambes peut permettre de prévenir ces fractures très handicapantes. Les exercices avec des poids légers et beaucoup de répétitions est un excellent moyen de renforcer tout le corps.

"La musculation avec des poids lourds a montré qu’elle améliorait la densité des os, cependant de nombreuses personnes âgées et des adultes inactifs ne peuvent pas faire ce genre d’exercice trop épuisant pour eux. L’option des mouvements avec des poids plus légers et plus de répétitions est une option plus accessible. Le "body pump" qui repose sur une chorégraphie avec beaucoup de répétions et de mouvements est en mesure d’améliorer la force et la densité des os des participants à risque."

Références :

[1] Low Load, High Repetition Resistance Training Program Increases Bone Mineral Density In Untrained Adults. Journal of Sports Medicine and Physical Fitness.

[2] Niu K, Aloha R, Guo H, et al. Effect of office based brief high-impact exercise on bone mineral density in healthy premenopausal women : the Sendai Bone Health Concept Study. Journal of Bone and Mineral Metabolism. 2010 ; 28:568-77.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |