Accueil du site > Santé > Les gens surestiment l’intensité de l’activité physique qu’ils (...)
Les gens surestiment l’intensité de l’activité physique qu’ils font

jeudi 19 juin 2014

Une étude a montré que nombreux sont ceux qui surestiment l’exercice physique qu’ils font, ou qui sous-estiment ce que "intensité modérée" veut dire.

Est-ce que vous vous entrainez pour en tirer des bénéfices pour la santé et sentez que vous vous entrainez plus que ce qu’il faut ? Et bien malgré ce sentiment, vous pourriez faire partie des nombreuses personnes qui surestiment l’intensité et la quantité de leur entrainement, ou qui sous-estiment ce qu’"intensité modérée" signifie.

"Les résultats de notre étude [1] montrent que la majorité des adultes sous-estime l’intensité de l’exercice physique qu’il faut réaliser pour pouvoir en tirer des bénéfices à la santé" explique le Professeur Jennifer Kuk, de l’Université York. "C’est un problème à la fois pour le bien-être et la santé personnelle, mais aussi pour le public."

Les 129 adultes sédentaires âgés de 18 à 64 ans recrutés dans le cadre de cette étude, quelque-soit leur sexe, ethnie ou classification en terme d’indice de masse corporelle (IMC), ont estimé correctement les activités physiques qui décrivent un effort léger, mais ont sous-estimé l’effort modéré et vigoureux, même après avoir reçu les descriptions habituellement données pour quantifier l’intensité de l’exercice physique.

"Nous avons donné des instructions aux volontaires pour qu’ils marchent ou courent sur un tapis de course à la vitesse dont ils sentaient qu’elle correspondait à une intensité "légère", "modérée" et "vigoureuse", telles que rapportées par les descriptions utilisées dans le guide de l’activité physique. Pourtant, les volontaires ont sous-estimé la difficulté de l’entrainement pour atteindre un niveau d’intensité modéré et vigoureux.

Ces recommandations sur l’activité physique globale utilisent des termes généraux pour décrire l’intensité de l’exercice (déterminée par un pourcentage donné du rythme cardiaque maximal d’un individu), et qui recommandent aux adultes âgés de 18 à 64 ans de réaliser deux heures et demies d’activité physique modérée à vigoureuse par semaine d’au moins 10 minutes consécutives à chaque séance.

Pour que les adultes atteignent cette intensité modérée, leur rythme cardiaque doit se situer entre 64 % et 76 % de leur niveau maximum de pulsations possibles, et entre 77 % à 83 % pour ce qui concerne l’intensité vigoureuse. Bien qu’il y ait une grande quantité de recherches sur ce sujet qui ont permis d’établir ces recommandations, on ne sait pas encore avec certitude si les individus les comprennent vraiment, concluent les chercheurs.

Références :

[1] Individuals Underestimate Moderate and Vigorous Intensity Physical Activity. Karissa L. Canning, Ruth E. Brown, Veronica K. Jamnik, Art Salmon, Chris I. Ardern, Jennifer L. Kuk, PLOS ONE.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |