Accueil du site > Psychologie > Psychologie Sociale > Les hommes aux crânes rasés semblent plus dominateurs
Les hommes aux crânes rasés semblent plus dominateurs

lundi 22 octobre 2012

Une tête pleine de cheveux a longtemps été associée à la vitalité et à la virilité, pensons au héro biblique Samson dont la force résidait dans la chevelure. Mais une recherche suggère que quand la calvitie s’installe, les hommes devraient plutôt tout raser.

On pourrait appeler cela "l’effet Bruce Willis" : les hommes avec des têtes rasées sont perçus comme plus dominateurs, plus fiables et plus masculins que les hommes qui ont des cheveux, selon une étude publiée dans le journal Social Psychological and Personality Science [1]. Une tête rasée va pourtant à l’encontre de la perception de la séduction masculine. Ainsi, le chercheur de l’étude, Albert Mannes de l’Université de Pennsylvanie, prévient qu’il ne faut cependant pas passer sous le rasoir à moins que la calvitie ait déjà fait son apparition. Dans ce cas seulement, il y aura peu d’effets secondaires à tenter ce nouveau look.

Une coupe de cheveux dominatrice

Mannes a été inspiré par une expérience personnelle de recherche sur les crânes rasés. Il y a environ 10 ans, il a lui-même adopté le look tête rasée. "Les étrangers ont commencé à me traiter différemment" dit-il. "Ils étaient un petit peu plus réservés, et dans certains cas, respectueux et j’ai été assez étonné de cela."

Un certain nombre d’études a examiné les caractéristiques qui conduisent les gens à percevoir la domination, depuis la taille (en hauteur) et la posture jusqu’à la couleur des yeux (le brun est apparemment plus dominateur que bleu). La plupart de ces caractéristiques sont fixes, dit-il, mais la chevelure est particulièrement intéressante parce qu’elle est malléable.

Dans une série de trois études, Mannes a demandé aux participants de noter des hommes qui avaient différentes coupes de cheveux sur différentes caractéristiques, comme la domination, l’attirance, l’âge et la force physique. Dans la première étude, 59 femmes ont visionné les photos de 25 hommes, noirs et blancs. 10 des hommes avaient le crâne rasé, alors que les autres avaient différentes longueurs de cheveux, mais sans signes visibles de calvitie. Les hommes tondus étaient constamment notés comme étant plus dominateurs.

Les deux dernières études reposaient sur des panels d’Américains adultes recrutés en ligne. Dans la première, 367 adultes ont évalué huit photographies des mêmes hommes que la première étude. La moitié des participants a vu les photos originales avec des cheveux, et l’autre moitié a vu des photos qui avaient été traitées pour que les têtes des hommes apparaissent rasées. La dominance, la masculinité, l’âge, la taille, la force physique et la confiance étaient tous notés comme plus élevés dans les versions rasées. En fait, les hommes tondus étaient perçus comme plus grands de presque 2,55 cm et 13% plus forts que leurs homologues qui avaient des cheveux. Cependant, ils étaient aussi perçus comme moins attirants.

Finalement, le chercheur s’est passé de photographies. Dans sa dernière étude, 588 adultes ont lu une description d’un homme normal. Dans l’une des versions, l’homme était décrit comme ayant une tête bien chevelue. Dans une autre, il avait des cheveux naturellement fins et dans la troisième il avait rasé sa tête. De nouveau, l’homme rasé était perçu comme plus dominateur, plus masculin et plus fort, tandis que l’homme qui perdait naturellement ses cheveux était le moins bien noté pour ce qui était des caractéristiques désirables.

Des hommes d’action

Dans une large mesure, ces perceptions proviennent probablement pour une large part de stéréotypes culturels, dit Mannes. "Aux U.S.A. et tout particulièrement ces 10 dernières années, le look rasé est devenu très fréquent dans les professions traditionnellement masculines" dit-il. "Les militaires bien entendu, les forces de l’ordre et maintenant les athlètes sportifs professionnels ont adopté cette apparence".

Les stars d’Hollywood comme Bruce Willis ou Jason Statham ont aussi rendu le style tondu solide. Dans d’autres pays, comme au Royaume-Uni, le style rasé pourrait être davantage associé à la culture skinhead et donc apparaître comme moins désirable.

Un crâne rasé pourrait aussi signaler qu’un homme est suffisamment sûr de lui pour retirer tous ses cheveux, dit le chercheur. Parce qu’une tête chevelue est valorisée dans notre culture, le choix de se raser volontairement la tête suggère que la personne est assez solide pour ne pas avoir besoin de cette caractéristique physique. "Ils sont prêts à se passer de ce symbole de beauté et de puissance" dit-il.

Est-ce que cela veut dire que les femmes devraient aussi se tondre ? Pas nécessairement, dit Mannes, bien que le fait d’envoyer des signaux de domination et de confiance pourrait être aussi facile que d’ajouter quelques accessoires originaux. "Je pense que cela a d’autres implications pour les femmes, comme s’habiller originalement ou porter des lunettes excentriques pourrait envoyer des signaux sur la confiance que vous avez en vous" dit-il.

Références :

[1] Shorn Scalps and Perceptions of Male Dominance. Albert Mannes, Social Psychological and Personality Science.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |