Accueil du site > Psychologie > Les hommes oublient plus
Les hommes oublient plus

samedi 15 février 2014

Il y a des différences de mémoire entre les deux sexes

Si votre mari a des trous de mémoire, s’il oublie votre date d’anniversaire ou le nom de votre nouveau voisin, ne vous affolez pas ! Vous n’êtes pas la seule à avoir un homme si négligent à la maison. Même les chercheurs ont été surpris de voir à quel point les hommes oubliaient.

"Il est surprenant de voir que les hommes oublient plus que les femmes. Ceci n’avait pas encore été documenté. Il est aussi étonnant de voir que les hommes ont une aussi mauvaise mémoire qu’ils aient 30 ans ou 60 ans. Les résultats étaient sans ambigüités" explique le Professeur Jostein Holmen, de l’Université des Sciences et Technologies de Trondheim en Norvège, qui a publié son étude dans le journal BMC Psychology [1].

Qu’est-ce que j’ai fait il y a un an ?

Holmen et ses collègues ont posé neuf questions sur la façon dont les gens pensaient qu’ils se souvenaient des choses de la vie à une importante population d’individus, qui faisait partie d’une étude sur la santé en Norvège (la HUNT3). Cette étude a récolté des réponses provenant de plus de 48000 personnes.

On a demandé aux participants quelle était la fréquence de leurs souvenirs concernant différentes choses, s’ils avaient des problèmes pour se rappeler les dates et les noms, s’ils pouvaient se souvenir de ce qu’ils avaient fait un an plus tôt et s’ils étaient capables de se remémorer les détails des conversations. Les hommes ont rapporté la plupart de leurs problèmes dans huit des neuf questions.

"Nous avons beaucoup spéculé sur la façon dont les hommes rapportent plus souvent des problèmes de mémorisation que les femmes, mais nous n’étions pas en mesure de trouver une explication. Ceci demeure encore un mystère non résolu" dit Holmen.

Les plus diplômés ont une meilleure mémoire

Les femmes ont les mêmes problèmes de mémoire que les hommes, mais dans une moindre mesure. Les noms et les dates étaient aussi la chose la plus difficile à se souvenir pour les femmes. Ces problèmes s’accélèrent avec l’âge, mais dans une mesure moindre que ce que croyaient les chercheurs. Les femmes oublient autant qu’elles aient 30 ans ou 50 ans.

L’étude a aussi montré que les gens qui sont plus diplômés oublient moins que ceux qui ont une formation moins poussée. Les individus qui souffrent d’anxiété ou de dépression oublient plus que les autres. Ceci est vrai pour les deux sexes.

Les chercheurs ont trouvé que les problèmes de mémoire commençaient à s’accélérer dans le groupe des 60-70 ans. Holmen voulait voir si les personnes qui rapportaient des problèmes pour se souvenir de leur vie plus étant jeunes avaient aussi un risque plus élevé de développer une démence.

"C’est la raison pour laquelle nous avons ajouté ces questions. Il est important de mettre l’accent sur le fait que nous ne savons toujours pas quelle importance clinique peuvent avoir ces problèmes de mémoire. Mais nous pourrions le savoir d’ici quelques années. Les problèmes pour se rappeler notre vie passée de jeune adulte pourraient ne pas avoir d’importance" dit le chercheur.

Références :

[1] Jostein Holmen, Ellen Langballe, Kristian Midthjell, Turid Holmen, Arvid Fikseaunet, Ingvild Saltvedt, Kristian Tambs. Gender differences in subjective memory impairment in a general population : the HUNT study, Norway. BMC Psychology, 2013 ; 1 (1) : 19 DOI : 10.1186/2050-7283-1-19.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |