Accueil du site > Physiologie > Les hommes transpirent plus et mieux que les femmes
Les hommes transpirent plus et mieux que les femmes

vendredi 8 octobre 2010

Des chercheurs ont mesuré le taux auquel les hommes et les femmes transpiraient tout en faisant du vélo pendant une heure dans des conditions contrôlées [1]. Les hommes qui étaient physiquement en forme transpiraient plus facilement que les autres, et les hommes en général apparaissaient plus bénéficier de leur entrainement physique que les femmes. Cette différence devenait plus prononcée en même temps que les niveaux d’activité augmentaient.

Les personnes en pleine forme physique commencent à transpirer à une température centrale du corps plus basse. Et étant donné que la transpiration est le moyen qu’a le corps de se refroidir (pour éviter la surchauffe), d’après les chercheurs cela permet aux hommes de se dépenser plus longtemps. Les femmes inactives ont les taux de transpiration les plus bas.

"Il semble que les femmes sont désavantagées quand elles ont besoin de beaucoup transpirer pendant un exercice, et plus spécialement dans des conditions dans lesquelles il fait chaud" dit Yoshimitsu Inoue, coordinateur de l’étude et chercheur à l’Université Internationale d’Osaka au Japon.

Les chercheurs avaient 37 sujets qui pédalaient pendant une heure à des intensités allant croissant. Les sujets actifs faisaient des sports d’endurance depuis plus de six ans, alors que les sujets inactifs n’avaient, pour la plupart d’entre eux, pas fait d’exercice physique régulier durant les trois années qui précédaient.

Les scientifiques ont mesuré la température des sujets, leur transpiration et les glandes sudoripares activées sur plusieurs régions du corps, comme le front et les fesses. L’information a été utilisée pour calculer les productions des glandes sudoripares, et la mesure de la performance.

Les femmes en bonne forme physique avaient des taux de transpiration plus élevés que les hommes inactifs, bien que cette différence ne fût pas statistiquement significative. Mais les hommes en forme physiquement ont vu une amélioration plus dramatique dans leurs performances sur les hommes inactifs, que les femmes actives avaient vis-à-vis des femmes inactives. En général, les hommes en forme transpiraient le plus.

La production de transpiration par glande était significativement plus élevée pour les sujets en forme physique pendant l’exercice intensif que pour ceux qui n’étaient pas en forme, mais le rendement des glandes sudoripares des hommes en forme physiquement augmentait plus rapidement que chez les autres en même temps que leur température s’élevait.

Les femmes non entrainées n’activaient pas pleinement leurs glandes sudoripares jusqu’à ce qu’elles atteignent un niveau d’exercice plus intense que les autres, dont les glandes sudoripares s’étaient activées plus tôt.

Des recherches antérieures avaient déjà montré un lien entre l’hormone sexuelle masculine, la testostérone, l’entrainement physique et une augmentation du taux de transpiration. Bien qu’ils n’aient pas mesuré l’hormone chez leurs sujets, les chercheurs suggèrent que cette hormone pourrait jouer un rôle dans leurs résultats.

Références :

[1] Sex differences in the effects of physical training on sweat gland responses during a graded exercise. Experimental Physiology, Oct. 1, 2010 95 (10) 1026-1032 ;


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |