Accueil du site > Psychologie > Psychologie Sociale > Les médailles olympiques sont un indicateur d’une plus grande égalité
Les médailles olympiques sont un indicateur d’une plus grande égalité

mardi 30 septembre 2014

Une étude [1] de l’université de Colombie Britannique au Canada montre que l’égalité entre les sexes stimule le nombre de médailles Olympiques rapportées à la fois par les hommes et par les femmes. À partir de données provenant du Forum Économique Mondial 2013, des chercheurs ont comparé la tendance des pays face à l’égalité sexuelle avec le nombre de médailles des Jeux Olympiques de Londres de 2012 et des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014.

Les pays qui ont la plus grande parité, notamment pour des mesures concernant l’égalité de l’éducation, ont vu plus de femmes et d’hommes monter sur le podium. "Notre étude montre que l’égalité entre les sexes a tendance à permettre à tout le monde de briller dans un pays", explique Jennifer Berdahl, auteure de l’étude. "La gloire olympique n’est probablement qu’un exemple de ce que des sociétés peuvent produire grâce à une plus grande parité entre les sexes."

Les chercheurs ont analysé un échantillon de 121 pays et leur nombre de médailles lors des jeux de Londres et de Sotchi. Pour s’assurer de l’importance de l’impact de l’égalité des sexes, ils l’ont isolée des autres facteurs comme l’égalité des revenus, le produit intérieur brut, la population et la latitude.

"Étonnamment, l’égalité entre les sexes était l’indicateur le plus significatif et le plus solide de la réussite d’un pays pour ce qui est de remporter des médailles olympiques, après le PIB", note Berdahl. Elle précise que les stéréotypes concernant les sexes pourraient limiter le nombre de femmes et d’hommes qui sont perçus comme des athlètes potentiellement très performants, et que cela réduirait au final l’ensemble des talents d’une nation.

"Dans les sociétés qui ont des rôles rigides pour chaque sexe, les femmes sont encouragées à rester discrètes et les hommes qui sont considérés comme féminins sont rapidement rejetés dès qu’il s’agit de sport", dit Berdahl. "Quand il y a plus d’égalité, la performance est considérée comme étant le principal indicateur de celui qui mérite de devenir un athlète de haut niveau."

Références :

[1] Win-win : Female and male athletes from more gender equal nations perform better in international sports competitions. Jennifer Berdahl, Eric Luis Uhlmann, Feng Bai. Journal of Experimental Social Psychology.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |