Accueil du site > Santé > Les personnes trop maigres ou extrêmement obèses décèdent plus tôt que celles (...)
Les personnes trop maigres ou extrêmement obèses décèdent plus tôt que celles de poids normal

mercredi 24 juin 2009

Un tout petit surpoids pourrait protéger d’une mort prématurée.

Les personnes trop maigres et celles qui sont extrêmement obèses décèdent plus tôt que les gens de poids normal, mais ceux qui sont en surpoids vivent plus longtemps que les personnes de poids normal. Ce sont les conclusions d’une étude publiée dans le journal Obesity [1] par des chercheurs de Statistics Canada, du Kaiser Permanente Center for Health Research, de l’Université de Portland, de l’Université de Santé & Science de l’Oregon et l’Université McGill.

"Il n’est pas surprenant que les personnes très maigres et très obèses augmentent leur risque de décéder, mais il est surprenant que le fait d’avoir un petit peu de poids en trop donne un avantage dans l’espérance" dit le Dr David Feeny, co-auteur de l’étude.

"Il se pourrait qu’un peu de kilos superflus protège les personnes les plus âgées notamment quand leur santé décline, mais cela ne signifie pas que les gens de poids normal doivent essayer de prendre des kilos" explique le Dr Mark Kaplan co-auteur. "Notre étude ne s’est focalisée que sur la mortalité, et pas sur la qualité de la vie, et il y a de nombreuses conséquences négatives sur la santé associées à l’obésité, comme une tension trop élevée, un cholestérol trop important et le diabète."

"La santé est plus qu’un IMC ou un chiffre sur une balance. Nous savons que les gens qui choisissent un style de vie sain ont une meilleure santé : de bons choix dans l’alimentation, être actif physiquement tous les jours, gérer son stress, conserver sa tension, le cholestérol et les niveaux de sucre dans le sang sous surveillance" dit le Dr Keith Bachman, spécialiste du poids.

L’étude a examiné la relation entre l’indice de masse corporelle et le décès chez 11 326 adultes au Canada sur une période de 12 ans (l’IMC utilise la taille et le poids pour estimer le taux de graisse corporelle). Les chercheurs ont trouvé que les personnes trop maigres avaient le risque le plus élevé de décéder, et que les très obèses avaient le second risque le plus élevé. Les personnes en surpoids avaient un risque plus faible de mourir que ceux ayant un poids normal.

Il s’agissait de la première étude canadienne aussi importante montrant que les gens en surpoids pouvaient effectivement vivre plus longtemps que ceux de poids normal. Une étude précédente, réalisée aux Etats-Unis et publiée en 2005 dans le journal de l’American Medical Association (JAMA), avait montré des résultats similaires.

Pour cette étude, les chercheurs ont utilisé les données de l’enquête National Population Health Survey réalisée par Statistics Canada tous les deux ans. Pendant la période de l’étude, de 1994/1995 jusque 2006/2007, les personnes trop maigres ont été 70% plus susceptibles de décéder que les gens de poids normal, et les extrêmement obèses avaient 36% de chances en plus de décéder.

Mais les individus en surpoids étaient 17% moins susceptibles de décéder. Le risque relatif pour les obèses étaient presque le même que les gens de poids normal. Les auteurs ont contrôlé les facteurs tels que l’âge, le sexe, l’activité physique et le tabac.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |