Accueil du site > Nutrition > Les probiotiques et leurs mythes
Les probiotiques et leurs mythes

vendredi 4 juillet 2014

Les probiotiques peuvent être un concept difficile à saisir pour de nombreux consommateurs, et même avec une gamme de plus en plus large de compléments alimentaires et d’aliments qui contiennent la bonne bactérie, il n’est pas toujours facile de prendre la bonne décision quant à leur consommation.

Beaucoup de gens ont une incompréhension globale concernant l’utilisation des probiotiques, leurs bénéfices et leurs rôles pour ce qui est de favoriser la santé et traiter certaines maladies. Une partie du problème avec les probiotiques vient de toute la publicité qui gravite autour. Aucun supplément ni aliment contenant ces bactéries n’a été approuvé par les instances sanitaires pour empêcher ou traiter des maladies spécifiques. Cependant, les fabricants peuvent faire des déclarations d’ordre général sur la santé. Par exemple, les entreprises agroalimentaires peuvent dire que leurs produits "améliorent la digestion", une phrase suffisamment vague pour ne pas s’attirer les foudres des autorités de la santé ni de la répression des fraudes.

Il reste beaucoup de questions sans réponses à propos des probiotiques, et bien que la science avance, la recherche sur ce sujet n’en est qu’à ses balbutiements. Certaines de ces interrogations concernent la quantité exacte que les individus ont besoin de consommer pour en tirer des bénéfices à la santé, comment fonctionnent précisément les probiotiques dans le corps et quelles bactéries et dosages marchent le mieux pour quelles conditions.

Les consommateurs ne comprennent pas toutes les subtilités relatives aux différents organismes. Cela est même souvent source de confusion pour les médecins qui pataugent au milieu de toutes ces options probiotiques disponibles pour leurs patients qui leur demandent conseil. Pour les aider, et aider les consommateurs à y voir un peu plus clair, voici 5 idées reçues concernant les probiotiques.

Idée reçue : tous les suppléments de probiotiques sont identiques

Ceci est faux ! Théoriquement, chaque supplément de probiotiques disponible sur le marché peut être différent. Certains probiotiques viennent d’une même souche d’organismes, tandis que d’autres contiennent plusieurs souches. Des souches différentes d’une même espèce peuvent même être différentes, et avoir différents effets sur la santé.

Les concentrations en bactéries peuvent aussi largement différer au sein des produits. Étant donné que ces différents organismes peuvent avoir différents effets sur le corps, il est difficile pour les scientifiques de démêler leurs véritables bénéfices à la santé, et les façons dont ils pourraient agir.

Et avec des centaines d’espèces de probiotiques, les chercheurs ne les ont pas encore toutes étudiées. Il leur faut encore déterminer les principales caractéristiques de certains organismes de probiotiques qui puissent aider et prévenir certaines conditions médicales précises.

Idée reçue : les probiotiques peuvent remplacer les médicaments

Bien que certaines personnes pourraient préférer prendre des traitements naturels, les probiotiques ont été étudiés en association avec des médicaments, et non pas comme substituts de médicaments. Les probiotiques peuvent éventuellement être pris en plus des traitements médicamenteux, voire préventivement, mais surtout pas à leur place.

Idée reçue : les suppléments et aliments donnent des mesures précises des bactéries

Ce n’est pas toujours le cas. Les étiquettes ne montrent pas toujours au consommateur combien de bactéries sont dans les aliments, et peuvent simplement afficher un texte du genre "bactérie vivante" ou "culture vivante". Les listes d’ingrédients peuvent fournir plus d’informations à propos des organismes trouvés dans les aliments, tels que leur genre et les noms des espèces.

Il y a des produits probiotiques qui n’ont pas du tout de décompte précis des bactéries. Généralement, les compléments alimentaires de marques connues donnent un comptage plutôt fiable des bactéries, et listent aussi les souches, espèces et genres des organismes.

Mais certains suppléments peuvent fournir un décompte en direct des bactéries "au moment de la fabrication", ce qui ne garantit pas que la quantité sera la même entre le moment de la production et le moment où on l’achète.

Certains produits peuvent même ne pas contenir d’organismes vivants, ni les niveaux des organismes affichés sur les étiquettes. Une étude réalisée en 2013 par un organisme d’évaluation indépendant [1] avait trouvé que sur 19 compléments alimentaires de probiotiques testés, cinq contenaient moins de bactéries que ce qui était annoncé, allant de 16 % à 56 % seulement du nombre d’organismes affiché.

Idée reçue : la plupart des yaourts sont généralement une bonne source de probiotiques

Le fait que ce soient des yaourts ne veut pas dire qu’il y ait des probiotiques dedans. Certains yaourts qui comprennent des mots comme "cultures vivantes et actives" dans leur liste d’ingrédients offrent des milliards de bonnes bactéries dans une portion, ce qui n’est pas le cas de tous.

Tous les yaourts avec des bactéries vivantes contiennent des Lactobacillus bulgaricus et des Streptococcus thermophilus, mais certains fabricants ajoutent des bactéries probiotiques après pasteurisation, comme des L. acidophilus, L. bulgaricus, L. rhamnosus et L. casei.

Idée reçue : prendre des probiotiques peut empêcher le rhume

Les gens cherchent souvent des produits pour aider et renforcer leur système immunitaire pour moins tomber malade. Bien qu’il y ait quelques données préliminaires d’après lesquelles les probiotiques pourraient aider à bloquer les rhumes, aucune étude de bonne qualité n’a confirmé ce point.

Les preuves ne sont pas concluantes. Les chercheurs essayent toujours de véritablement comprendre comment les probiotiques pourraient oeuvrer à renforcer le système immunitaire, et d’une manière plus large quelles sont les conditions pour lesquelles les probiotiques sont les plus efficaces.

Références :

[1] Product Review : Probiotics for Adults, Children and Pets. ConsumerLab.com.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |