Accueil du site > Nutrition > Suppléments > Les suppléments d’antioxydants après l’exercice
Les suppléments d’antioxydants après l’exercice

mardi 23 janvier 2018

Le marché des antioxydants est un marché de plusieurs millions d’euros qui sont notamment dépensés en compléments alimentaires, tels que la vitamine A, C et E, ainsi qu’en extraits et jus de fruits et légumes.

Les antioxydants sont très populaires, notamment chez les personnes qui font beaucoup de sport, car beaucoup de sportifs croient que ces produits permettront de diminuer les courbatures musculaires après l’exercice. Ils pensent notamment qu’en prenant des suppléments d’antioxydants en doses beaucoup plus importantes que ce qui est recommandé, les muscles vont récupérer plus rapidement en réduisant certains des effets "délétères" de l’exercice. C’est la raison pour laquelle tant de gens ne jurent que par les antioxydants, comme le jus de cerise ou de grenade, après leur séance d’entrainement.

D’autres prennent des suppléments d’antioxydants pour améliorer leur santé en général ou se protéger contre certains cancers, mais les preuves scientifiques confirmant ces bénéfices supposés sont médiocres voire inexistantes. Une revue Cochrane a été publiée, qui comprenait 50 études qui avaient cherché un lien entre l’utilisation des antioxydants et les courbatures musculaires [1] n’a pas trouvé de preuve solide pour confirmer que les antioxydants marchaient.

Des muscles douloureux

Les courbatures musculaires apparaissent d’habitude après avoir fait un exercice physique inhabituel ou intense, leur point culminant se situe souvent deux jours après la séance sportive [2]. Cela peut manifestement altérer la performance athlétique future, ainsi n’est-il pas surprenant que des interventions diverses et variées aient été testées pour tenter de réduire les douleurs musculaires associées à l’exercice.

Ces interventions vont d’un certain nombre de techniques, comme la cryothérapie de tout le corps [3] qui implique de s’exposer à des températures extrêmement froides pendant quelques minutes dans une chambre spéciale entre -110°C et -140°C. Mais il existe également l’utilisation de vêtements de compression [4], ou des massages [5], tout comme la prise de suppléments d’antioxydants.

Certains athlètes prennent des suppléments d’antioxydants pour accélérer la récupération pendant les périodes d’intense compétition plutôt que de les prendre tous les jours. Dans le football professionnel par exemple, où il peut y avoir des périodes de congestion rapprochées (une équipe peut jouer trois matches dans un laps de temps de huit jours), les antioxydants alimentaires sont utilisés pour réduire l’inflammation et les courbatures musculaires. La croyance est que cela va permettre aux sportifs de récupérer plus vite en préparation du prochain match.

De même, dans le cyclisme professionnel, un coureur du Tour de France peut prendre des compléments alimentaires d’antioxydants pour accélérer la récupération après chaque étape. La croyance ici est que cela va l’aider à récupérer plus rapidement pour pouvoir courir l’étape suivante.

Les antioxydants discrédités

Une analyse a comparé la prise de suppléments d’antioxydants à un placebo (une pilule inactive ou une boisson sans antioxydants). Différents antioxydants ont été utilisés dans les études qui vont des simples vitamines aux extraits et jus. Ceux-ci comprenaient du jus de cerise, de grenade, de vitamine C et E, du thé noir et d’autres en différentes doses.

Cette analyse a inclus 1089 participants, dont presque neuf sur dix étaient des hommes et la plupart des participants étaient physiquement actifs ou modérément entrainés. Leur âge allait de 16 à 55 ans. Bien que les chercheurs aient trouvé que la prise de suppléments d’antioxydants pouvait réduire très légèrement les courbatures musculaires dans les trois jours qui suivaient l’exercice, ces réductions étaient trop faibles, et il était peu probable que les suppléments fassent une différence.

Les chercheurs ont aussi trouvé qu’une prise d’antioxydants à haute dose, en excès par rapport aux dosages normaux recommandés quotidiennement, ne réduisait pas non plus les courbatures musculaires après l’exercice.

Plus de mal que de bien ?

De toutes les études passées en revue, seules neuf ont rapporté des effets secondaires. Deux d’entre elles ont trouvé que les gens qui prenaient des antioxydants avaient vécu des périodes de épisodes de stress gastro-intestinaux, comme des diarrhées, une indigestion et des ballonnements.

Mais il y a eu une émergence d’études qui a montré que le fait de prendre des suppléments d’antioxydants de façon chronique pouvait être en fait contreproductif. Par exemple, il a été montré que les suppléments d’antioxydants pouvaient retarder la guérison et la récupération de l’exercice [6], mais aussi qu’ils pouvaient entraver les adaptations à l’entrainement [7], et même augmenter la mortalité [8].

En prenant tout ceci en considération, le principal message à retenir est de rester éloigné des suppléments d’antioxydants et d’économiser son argent. À la place, il faut essayer de bouger plus, de faire de l’exercice régulièrement et d’avoir une alimentation équilibrée qui comprenne au moins cinq portions ou plus de fruits et légumes de toutes sortes. Car à ce jour, il n’existe pas de moyen rapide et efficace de se débarrasser des courbatures musculaires après le sport.

En fait, il semble que les courbatures musculaires représentent une partie importante du processus de récupération qui peut aider à rendre les muscles plus forts et plus volumineux dans le temps. Cela va aider au final à être en meilleur condition physique et plus fort sur le long terme.

Références :

[1] Antioxidants for preventing and reducing muscle soreness after exercise. Cochrane Database of Systematic reviews.

[2] Muscle Soreness and Delayed-Onset Muscle Soreness. Clinics in Sports Medicine, Volume 31, Issue 2, 2012, pp 255-262.

[3] Whole-body cryotherapy (extreme cold air exposure) for preventing and treating muscle soreness after exercise in adults. Cochrane Database of Systematic reviews.

[4] Compression Garments and Recovery from Exercise : A Meta-Analysis. Sports Medicine, 2017, Volume 47, Issue 11, pp 2245–226.

[5] Massage and Performance Recovery : A Meta-Analytical Review. Sports Medicine, 2016, Volume 46, Issue 2, pp 183–204.

[6] Antioxidants Do Not Prevent Postexercise Peroxidation and May Delay Muscle Recovery. Medicine & Science in Sports & Exercise. 41(9):1752-1760, SEP 2009.

[7] Vitamin C and E supplementation hampers cellular adaptation to endurance training in humans : a double-blind, randomised, controlled trial. The Journal of Physiology.

[8] Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2014 Jan ;17(1):40-4. Antioxidant supplements and mortality.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |