Accueil du site > Nutrition > Suppléments > Les suppléments d’omega-3 ne diminuent pas le risque de maladies (...)
Les suppléments d’omega-3 ne diminuent pas le risque de maladies cardiovasculaires

mercredi 12 septembre 2012

Selon une analyse des études existantes publiée dans le Journal of the American Medical Association [1], qui comprennent presque 70000 patients, le fait de prendre des compléments alimentaires d’acides gras polyinsaturés oméga-3 n’était pas associé à une réduction du risque de décès toutes causes, de décès cardiaque, de mort subite, crise cardiaque ni d’attaque.

"Les traitements par les acides gras polyinsaturés omega-3 dérivés des produits marins, pour la prévention des principaux problèmes cardiaques, avaient été confirmés par un certain nombre d’études cliniques randomisées mais réfutés par d’autres études. Bien que leur mécanisme d’action ne soit pas clair, leurs effets supposés sur le système cardiovasculaire pourraient être dus à leur capacité à diminuer les niveaux de triglycérides, à prévenir les arythmies sévères ou même à réduire l’agrégation de plaquettes et faire baisser la tension artérielle."

Les recommandations habituelles conseillent la prise d’omega 3, soit sous forme de supplément ou via l’alimentation, notamment pour les patients après un infarctus du myocarde, tandis que d’autres comme la FDA Américaine ont approuvé leur administration seulement en tant qu’agents diminuant les triglycérides chez les patients souffrant d’hypertriglycéridémie, et certaines agences Européennes ont approuvé l’administration d’oméga 3 pour réduire le risque cardiovasculaire. La controverse est apparue à cause des différentes indications étiquetées sur les produits qui sont sources de confusion dans la pratique clinique de tous les jours, et sur le fait de savoir si le recours aux omega-3 constitue réellement une protection cardiovasculaire".

Le Dr Evangelos Rizos, de l’Université de Ionnina en Grèce, et ses collègues ont réalisé une synthèse à grande échelle des éléments de preuve randomisés disponibles par une revue systématique et une méta-analyse, afin de déterminer s’il existait une association entre les oméga-3 et les principaux événements de santé cardiovasculaires.

Sur les 3635 citations retrouvées, 20 études avec 68680 patients ont été étudiées, rapportant 7044 cas de décès, 3993 décès cardiaques, 1150 morts subites, 1837 crises cardiaques et 1490 attaques. L’analyse indique qu’il n’y a pas d’association statistiquement significative avec la mortalité toutes causes, les décès cardiaques, les morts subites, les crises cardiaques ni les attaques lorsque toutes les études sur les compléments alimentaires ont été prises en compte.

"En conclusion, les compléments alimentaires d’oméga 3 ne sont pas associés à une amélioration des principaux événements cardiovasculaires parmi toute une variété de population. Nos résultats ne justifient pas la consommation des omega-3 en tant que moyen structuré dans la pratique clinique de tous les jours, ni ne recommandent l’administration de suppléments d’omega 3. D’autres études devront chercher à préciser ces résultats", concluent les auteurs.

Références :

[1] Association Between Omega-3 Fatty Acid Supplementation and Risk of Major Cardiovascular Disease Events : A Systematic Review and Meta-analysis. Evangelos C. Rizos, Evangelia E. Ntzani, Eftychia Bika, Michael S. Kostapanos, Moses S. Elisaf, JAMA. 2012 ;308(10):1024-1033. doi:10.1001/2012.jama.11374.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |