Accueil du site > Nutrition > Suppléments > Les suppléments de calcium mauvais pour le coeur
Les suppléments de calcium mauvais pour le coeur

vendredi 25 mai 2012

D’après une étude publiée dans le journal Heart [1], les suppléments de calcium pourraient augmenter le risque de subir une crise cardiaque, et devraient être "pris avec prudence".

En outre, les résultats de cette même étude indiquent que le fait de stimuler sa consommation de calcium à partir de sources alimentaires n’apporte aucun avantage significatif en termes de protection contre les crises cardiaques et les attaques.

Des recherches antérieures avaient déjà associé une consommation élevée de calcium à un risque plus important de tension artérielle, d’obésité et de diabète de type 2, qui sont tous des facteurs de risque de maladie cardiovasculaires et d’attaques.

Les suppléments de calcium sont habituellement recommandés aux personnes âgées et aux femmes après la ménopause, afin de prévenir toute fragilisation de leurs os. Les auteurs font reposer leurs résultats sur presque 24000 participants du volet Allemand de l’étude European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC) d’Heidelberg. Tous les participants étaient âgés entre 35 et 64 ans quand ils ont rejoint l’étude de 1994 à 1998.

Leur régime alimentaire des 12 mois précédents a été évalué en utilisant des questionnaires alimentaires, et les participants ont été interrogés sur la fréquence de leur consommation de suppléments de vitamines et de minéraux.

Leur santé a été suivie pendant une moyenne de 11 années, pendant lesquelles 354 crises cardiaques, 260 attaques et 267 décès associés ont été enregistrés.

Après avoir pris en compte les facteurs susceptibles d’influencer les résultats, ceux dont les régimes alimentaires comprenaient une quantité modérée (820mg par jour) de calcium provenant de toutes sources, y compris de compléments alimentaires, avaient 31% de risque en moins d’avoir une crise cardiaque que ceux qui se situaient dans les 25% les plus bas en termes de consommation de calcium.

Mais ceux qui consommaient plus de 1100mg par jour ne voyaient pas de réduction de ce risque. Il n’y avait aucune preuve que consommer du calcium à quelque niveau qui soit protégeait contre le risque d’attaque, ni n’augmentait ce risque, ce qui confirme d’autres recherches passées.

Mais quand l’analyse a examiné les suppléments de vitamines et minéraux, il a été trouvé que ceux qui prenaient des suppléments de calcium régulièrement étaient 86% plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque que ceux qui ne prenaient pas du tout de suppléments. Et ce risque augmentait chez ceux qui ne prenaient que des suppléments de calcium. Ils étaient plus de deux fois plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque que ceux qui ne prenaient rien.

Les auteurs de conclure : "cette étude suggère que le fait d’augmenter sa consommation de calcium à partir de l’alimentation normale pourrait ne pas apporter de bénéfices cardiovasculaires significatifs, tandis que les suppléments de calcium, qui pourraient augmenter le risque de crise cardiaque, devraient être consommés avec prudence."

Les chercheurs expliquent que la sécurité du calcium pris sous forme de suppléments "est désormais sous haute surveillance". Ils rappellent des recherches antérieures qui ont montré un lien entre ces suppléments et les calculs rénaux, des problèmes intestinaux et abdominaux, et notent que tandis que les éléments de preuve suggèrent que les suppléments de calcium réduisent les facteurs de risque cardiovasculaires, cela ne se traduit pas en une réduction des attaques ni des crises cardiaques.

Ils suggèrent aussi que les nombreuses femmes qui prennent des suppléments de calcium pour tenter de réduire leurs risques de fragilisation des os sont déjà en meilleure santé que celles qui n’en prennent pas, et que l’effet protecteur global est modeste, de l’ordre de 10% seulement.

Les preuves que le calcium consommé sous forme alimentaire est utile, alors que sous la forme de suppléments il ne l’est pas, peut être expliqué par le fait que le calcium alimentaire est pris en petites quantités, étalées pendant toute la journée, et est donc lentement absorbé par l’organisme.

D’un autre côté, les compléments alimentaires de calcium font que les niveaux de calcium dans le sang s’envolent rapidement au-delà de la normale, et que cet afflux soudain provoque un effet qui pourrait être nocif pour la santé.

"Les suppléments de calcium ont été largement prescrits par des médecins, et consommés par le public, sur la base d’éléments selon lesquels ils sont naturels et seraient de ce fait une façon sûre de prévenir les fractures dues à l’ostéoporose" écrivent-ils.

"Il devient maintenant évident que prendre ce nutriment en une ou deux doses quotidiennes n’est pas naturel, et que cela ne (re)produit pas les mêmes effets métaboliques que le calcium provenant de la nourriture" disent-ils.

Étant donné qu’il n’est ni sûr ni efficace, il faudrait dissuader les gens de stimuler leur consommation de calcium à partir de suppléments. Les chercheurs de conclure : "nous devrions en revenir à considérer le calcium comme un composant important dans un régime alimentaire équilibré, et non pas comme une panacée bon marché au problème universel de la perte osseuse après la ménopause."

Références :

[1] Calcium and cardiovascular disease. Kuanrong Li, Rudolf Kaaks, Jakob Linseisen, Sabine Rohrmann. Heart, 2012 ;98:12 920-925.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |