Accueil du site > Nutrition > Suppléments > Les suppléments de vitamine D ne font pas baisser le cholestérol
Les suppléments de vitamine D ne font pas baisser le cholestérol

jeudi 6 septembre 2012

La vitamine Da été vantée pour ses effets bénéfiques sur tout un ensemble de systèmes humains, depuis l’augmentation de la santé des os jusqu’à la réduction du risque de développer certains cancers. Mais selon une étude de l’Hôpital de l’Université Rockefeller publiée dans le journal Arteriosclerosis, Thrombosis and Vascular Biology [1], elle n’améliore pas les niveaux de cholestérol. Une équipe de scientifiques a montré que, du moins à court terme, les niveaux de cholestérol ne s’amélioraient pas quand des volontaires carencés en vitamine D recevaient des méga doses de vitamine D.

Les chercheurs ont étudié 151 personnes atteintes de carence en vitamine D. Les participants de l’étude ont reçu soit 50000 Unités Internationales (UI) de vitamine D3 ou un placébo toutes les semaines pendant huit semaines. Les niveaux de cholestérol des participants ont été mesurés avant et après le traitement.

Les chercheurs ont trouvé que le fait de corriger les carences en vitamine D par de fortes doses de suppléments de vitamine D pris oralement n’a rien changé dans les niveaux de cholestérol, bien que les niveaux de vitamine D dans le sang aient réellement augmenté pour atteindre les niveaux recommandés. Les niveaux de vitamine D ont presque triplé dans le groupe qui avait reçu les compléments alimentaires de, mais sont restés inchangés dans le groupe qui recevait le placebo.

"Notre étude remet en question la notion selon laquelle le fait de recharger les niveaux de vitamine D améliorait le cholestérol" explique Ponda, auteur de l’étude. "En fait, une réaction biologique à l’apport en vitamine D était corrélée avec une augmentation du cholestérol LDL."

Ponda et ses collègues ont aussi testé l’effet d’une prise de suppléments de vitamine D sur la taille des particules de lipoprotéines et leur nombre, sur les biomarqueurs du cholestérol, qui ne sont pas systématiquement mesurés dans la pratique clinique, et n’ont trouvé aucun changement en réaction à l’augmentation de la vitamine D.

Ces résultats de l’étude clinique confirment ceux provenant d’une autre étude de données publiée dans le journal Circulation [2]. Dans cette étude, les chercheurs avaient examiné un ensemble de données provenant de 8592 patients anonymisés qui ont montré que des niveaux de vitamine D en augmentation à partir de carences pour atteindre des niveaux optimaux, n’avaient statistiquement aucun effet significatif sur le LDL, le mauvais cholestérol, ni sur les triglycérides. Le fait d’augmenter la vitamine D avait un petit impact cliniquement minime sur le bon cholestérol (HDL) et le cholestérol total.

Cette étude soulève de nouveau des questions sur l’utilisation de compléments alimentaires de vitamine D dans le but d’améliorer le cholestérol, explique les chercheurs. Il faudrait davantage d’études à long terme sur l’impact d’un apport de vitamine D en supplément, pour pouvoir faire des recommandations plus solides.

Références :

[1] The Short-Term Effects of Vitamin D Repletion on Cholesterol : A Randomized, Placebo-Controlled Trial. Manish Ponda, Kathleen Dowd, Dennis Finkielstein, Peter Holt, Jan Breslow, Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2012.

[2] Vitamin D May Not Improve Lipid Levels : A Serial Clinical Laboratory Data Study. Manish P. Ponda, Xiaohua Huang, Mouneer A. Odeh, Jan L. Breslow, and Harvey W. Kaufman. Circulation. 2012 ;126:270-277.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |