Accueil du site > Matériel > Les traqueurs d’activité ne sont pas précis pour toutes les activités (...)
Les traqueurs d’activité ne sont pas précis pour toutes les activités physiques

vendredi 21 août 2015

Les traqueurs d’activité (ou capteurs d’activité) peuvent globalement fournir une bonne estimation des calories brûlées, mais une étude de l’Université de l’Iowa a découvert que ces dispositifs sont moins précis quand il s’agit de mesurer certaines activités, comme par exemple ce qui a trait à la force et la musculation.

Dans leurs essais, une équipe de chercheurs a testé quatre traqueurs d’activité vendus dans le commerce : Fitbit Flex, Nike+ FuelBand SE, Jawbone UP 24 et Misfit Shine, pour voir comment ils mesuraient les activités sédentaires, d’endurance et de musculation. Deux autres enregistreurs, le BodyMedia Core et l’Actigraph GT3X+, ont aussi été inclus dans cette étude.

Globalement, le BodyMedia Core était le meilleur appareil avec un taux d’erreur de 15,3 %. Le Misfit Shine était le moins précis avec un taux d’erreur de 30,4 %. Les résultats de cette recherche, publiés dans Medicine & Science in Sports & Exercise [1], affichent les différents taux d’erreurs pour chaque traqueur et enregistreur d’activité :

Résultats globaux pour chaque appareil
Taux d’erreur
BodyMedia Core 15,3 %
Actigraph GT3X+ 16,7 %
Fitbit Flex 16,8 %
Nike+ FuelBand SE 17,1 %
Jawbone UP24 18,2 %
Misfit Shine 30,4 %
Résultats pour l’endurance
Taux d’erreur
BodyMedia Core 17,2 %
Nike+ FuelBand SE 18,5 %
Actigraph GT3X+ 22,1 %
Jawbone UP 24 30,0 %
Fitbit Flex 34,7 %
Misfit Shine 60,1 %
Résultats pour l’activité sédentaire
Taux d’erreur
BodyMedia Core 15,7 %
Misfit Shine 18,2 %
Nike+ FuelBand SE 20,0 %
Fitbit Flex 29,4 %
Jawbone UP24 29,4 %
Actigraph GT3X+ 45,2 %
Résultats pour l’activité de musculation
Taux d’erreur
Nike+ FuelBand SE 20,0 %
BodyMedia Core 29,2 %
Fitbit Flex 31,6 %
Misfit Shine 36,8 %
Actigraph GT3X+ 45,2 %
Jawbone UP24 52,6 %

Un test en conditions réelles

Les chercheurs ont réalisé cette étude pour imiter les activités de la vie réelle. Les 56 participants devaient compléter une activité sédentaire de 20 minutes, comme lire un livre, travailler sur un ordinateur ou regarder la télévision. Puis suivaient 25 minutes d’une activité d’endurance et 25 minutes de musculation, dans l’ordre que choisissaient les sujets, avec cinq minutes de repos entre chaque activité.

"En analysant les activités les plus souvent réalisées en sport et dans un environnement de la vie de tous les jours, nous pouvions examiner où se situent les erreurs," explique Yang Bai, l’auteur de l’étude. "Comme on pouvait s’y attendre, certains enregistreurs surestimaient ou sous-estimaient les trois activités mesurées, mais certains capteurs d’activité surestimaient un type d’activité et sous-estimaient les deux autres catégories, qui pouvaient s’annuler si on ne les mesurait pas séparément."

Comme pour d’autres études sur les traqueurs d’activité, les chercheurs déclarent que la précision est quelque chose d’important, mais que ce n’est qu’une partie de l’équation en termes d’amélioration des niveaux d’activité physique.

"Je pense que l’élément clé pour un consommateur n’est pas tant de savoir si l’enregistreur d’activité est précis pour ce qui est des calories, mais si c’est motivant pour lui et que cela lui permette d’avoir un bon compte-rendu de son activité sur une journée," explique le chercheur.

Références :

[1] Comparison of Consumer and Research Monitors under Semistructured Settings. Medicine & Science in Sports & Exercise. Bai, Yang ; Welk, Gregory J. ; Nam, Yoon Ho ; Lee, Joey A. ; Lee, Jung-Min ; Kim, Youngwon ; Meier, Nathan F ; Dixon, Philip M.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |