Accueil du site > Physiologie > Notre odeur explique pourquoi les moustiques nous piquent
Notre odeur explique pourquoi les moustiques nous piquent

vendredi 13 juillet 2012

Dès que la saison estivale bat son plein, nombreux sont ceux qui s’adonneront au pique-nique et au barbecue, et à toute autre activité sociale extérieure. Mais il y a également de grandes chances que viennent s’inviter d’autres convives non désirés... comme les moustiques.

Les moustiques semblent avoir une aptitude mystérieuse à nous localiser, et Zainulabeuddin Syed biologiste à l’Université de l’Institut Eck Notre Dame, a mis longtemps avant de pouvoir déterminer comment ils font cela. Pour faire court : cela dépend de notre odeur.

Zain a étudié l’odorat des moustiques et des autres insectes, et ce dernier a remarqué que les moustiques avaient un extraordinaire sens de l’odorat.

Une grosse partie de leurs cerveaux est dédiée à ce sens. Seuls les moustiques femelles se nourrissent de repas à base de sang, et utilisent ce sang pour produire des œufs. Et les moustiques femelles trouvent leur repas de sang à travers l’utilisation de l’odorat.

Par exemple, les moustiques culex, qui transmettent le Virus du Nil occidental et d’autres maladies mortelles, sont capables de détecter toute concentration la plus infime soit-elle de nonanal, qui est une substance chimique dégagée par les êtres humains. Ils détectent le nonanal grâce à des des récepteurs neuronaux présents sur leurs antennes. Les oiseaux sont les principaux hôtes des moustiques et dégagent aussi du nonanal. Les oiseaux sont la principale source du Virus du Nil, et quand les moustiques se déplacent pour faire un festin sur un être humain et d’autres espèces, ils leur transmettent le virus.

Une meilleure compréhension du comportement olfactif des moustiques qui les conduit à se nourrir sur les humains, pourra voir un rôle important dans le développement de méthodes plus efficaces visant à contrôler les moustiques et les maladies.

Syed cherche aussi à découvrir le rôle que jouent les plantes dans le comportement des moustiques. Il fait remarquer que malgré le fait que nous sentons parfois que nous sommes encerclés de hordes de moustiques affamés, ils passent en réalité un temps très court à se nourrir. Au lieu de cela, ils passent beaucoup plus de temps sur les plantes à en tirer le sucre qui leur apporte l’énergie pour les occasions où ils se nourrissent.

Les chercheurs du laboratoire Notre Dame étudient quelles odeurs les plantes rejettent et qui attirent les moustiques. De nouveau, une compréhension plus profonde du rôle des éléments chimiques produits par les plantes, et la façon dont les moustiques sélectionnent ces plantes pour en tirer leurs sources d’énergie, pourra conduire à développer des stratégies pour mieux les contrôler et les éliminer.

Syed note que le DEET est toujours un excellent produit répulsif contre les moustiques, et il a expliqué comment il fonctionnait. L’idée répandue au sein des chercheurs était que le DEET était efficace parce qu’il masquait les odeurs qui attirent les moustiques. Cependant, les recherches de Syed et ses collègues ont montré que les moustiques sentent directement le DEET et cherchent à l’éviter.

Pour nombre d’entre nous, des techniques permettant de mieux contrôler les moustiques aurait pour résultat un plus grand confort quand nous sommes dehors. Dans de nombreuses régions du monde, le contrôle des moustiques est une question de vie ou de mort. Rien qu’en Afrique, la malaria, l’une des maladies transmise par les moustiques, tue un enfant toutes les 30 secondes.

Une meilleure compréhension du rôle que jouent les odeurs dans le comportement des moustiques pourrait apporter les clés pour mieux les contrôler.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |