Accueil du site > Santé > Pourquoi le stress des tâches ménagères est mauvais pour votre (...)
Pourquoi le stress des tâches ménagères est mauvais pour votre coeur

mardi 18 janvier 2011

Selon une étude, le fait de s’occuper de votre maison est plus stressant que d’être au travail. Cette étude montre que se soucier des tâches ménagères comme le nettoyage, l’entretien de la voiture et payer ses factures, pourrait être même pire pour votre cœur.

Des scientifiques aux États-Unis ont testé plus de 100 hommes et femmes, et ils ont trouvé que ceux qui avaient le plus de responsabilités dans la tenue de la maison avaient des tensions artérielles significativement plus élevées que ceux qui laissaient cela à leur partenaire.

Ces résultats, publiés dans le journal Psychosomatic Medicine [1], suggèrent que ce n’est pas la charge de travail en soi, mais le stress dans la gestion des tâches qui cause ces dégâts. Le lien le plus fort avec la tension provient des soucis dans la façon dont ces travaux domestiques seront réalisés, comme le nettoyage, la cuisine et les courses.

Ensuite, vient l’entretien de la voiture et les réparations, le paiement des factures et la gestion du budget du ménage. Mais le fait de garder et s’occuper des enfants ou des animaux domestiques n’a pas d’effets secondaires sur la tension artérielle.

Bien qu’il y ait eu des centaines d’études ayant étudié les liens entre le stress au travail et le risque de crises cardiaques et d’attaques, peu de recherches ont été faites pour savoir si le fait de s’occuper de sa maison et de sa famille avait des effets identiques.

L’infarctus est l’une des principales causes d’hospitalisation et de décès, et une tension trop élevée n’y est pas étrangère. Plus elle est élevé, et plus les forces exercées par le sang sur les parois des artères sont grandes quand le cœur bat.

L’Organisation Mondiale de la Santé estime que 50% des toutes les crises cardiaques, et des attaques, sont dues à une tension artérielle trop élevée. Les recommandations cliniques établissent que la limite idéale pour la tension est une lecture systolique de 140mmHg et diastolique de 90mmHg (14/9).

La tension systolique est la pression à l’intérieur des artères quand le cœur envoie le sang dans les artères, et diastolique est la pression quand le cœur se relâche.

Des scientifiques, de l’Université de l’Ecole de Médecine de Pittsburgh, ont recruté 113 hommes et femmes qui travaillaient à plein temps. Chacun a donné des détails sur le nombre d’heures qu’ils travaillaient, et le niveau de responsabilités qu’ils avaient dans la gestion et l’entretien de la maison.

Puis, leurs tensions ont été prises sur une période de trois semaines, ensuite on leur a installé un appareillage qui enregistrait leur tension pendant une journée continue, afin de suivre les évolutions et changements de leur tension à la maison et au travail.

Les résultats ont montré que ceux qui avaient le plus de responsabilité dans la gestion des tâches domestiques, notamment les femmes, avaient de plus grands risques d’avoir une tension élevée. Les tâches ménagères augmentaient la tension systolique jusqu’à 4,4mmHg, prendre soin de la maison ou les réparations de la voiture de 2,64mmHg, et payer les factures de 1,66mmHg.

Les familles les plus désargentées étaient en outre plus susceptibles d’être affectées que les mieux loties.

Alors que d’autres études avaient suggéré que faire vigoureusement le ménage pourrait être bon pour le cœur, les chercheurs pensent que la nature répétitive du ménage, par exemple, pourrait venir s’ajouter aux problèmes de tension artérielle associée au stress, plutôt que de les soulager.

Dans la conclusion de leurs études, ils ajoutent : "la responsabilité perçue pour les tâches ménagères, plutôt que le temps passé à les faire, est ce qui est le plus stressant."

Références :

[1] Rebecca C. Thurston, Andrew Sherwood, Karen A. Matthews, James A. Blumenthal. Household Responsibilities, Income, and Ambulatory Blood Pressure Among Working Men and Women. Psychosom Med, Jan 2011, 10.1097/PSY.0b013e3182080e1a


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |