Accueil du site > Physiologie > Que se passe-t-il quand on fait craquer ses doigts ?
Que se passe-t-il quand on fait craquer ses doigts ?

mardi 28 avril 2015

Une équipe internationale de chercheurs a eu recours à la vidéo IRM pour déterminer ce qui se passe vraiment dans les articulations pour causer ces craquements caractéristiques lorsqu’on fait craquer ses doigts, ou même ses autres articulations. Les scientifiques ont observé que la cause provient d’une cavité qui se forme rapidement à l’intérieur de l’articulation.

"Nous avons appelé cette étude l’étude ’tire sur mon doigt’ [1] et nous avons en effet tiré sur le doigt d’un individu tout en le filmant dans un IRM. Quand vous faites cela, vous pouvez clairement voir ce qui se passe à l’intérieur des articulations," explique Greg Kawchuk, l’auteur de l’étude.

Il y avait un débat entre les scientifiques pour savoir quelle était la cause de ce craquement, débat qui remonte à 1947 quand des chercheurs britanniques avaient émis l’hypothèse d’une formation de bulle de vapeur comme étant cette cause. Ceci avait été remis en cause dans les années 1970 quand une autre équipe de scientifiques avait au lieu de cela imaginé que la cause était une disparition, un éclatement, des bulles.

Pour trouver la réponse, l’équipe de recherche a trouvé quelqu’un capable de faire craquer ses doigts à la demande. Les doigts du sujet ont été placés dans un tube connecté à un câble qui tirait doucement sur le doigt jusqu’à ce que l’articulation craque. La vidéo de l’IRM capturait chaque craquement en temps réel, qui survenait en moins de 310 millisecondes.

Dans chaque cas le craquement et la séparation de l’articulation étaient associés à la création rapide d’une cavité remplie de gaz à l’intérieur du fluide synovial, qui est une substance très glissante qui lubrifie les articulations. "C’est un peu comme former un vide," dit le chercheur. "Quand les surfaces de l’articulation se séparent soudainement, il n’y a plus de fluide disponible pour remplir le volume de l’articulation qui augmente, ainsi une cavité se forme et cet événement est associé au son du craquement."

Est-ce que le craquement est un signe de bonne santé des articulations ?

Plus qu’une curiosité scientifique, ces résultats ouvrent la voie vers une nouvelle recherche sur les bénéfices ou les dangers de faire craquer ses articulations, explique un expert de la colonne vertébrale. Les scientifiques ont calculé que la quantité de force nécessaire pour faire craquer ses doigts possède assez d’énergie pour causer des dégâts aux surfaces dures, pourtant la recherche a montré que le fait de faire régulièrement craquer ses doigts ne semblait pas causer de problèmes à long terme.

"L’aptitude à craquer ses doigts pourrait être associée à la santé articulaire," explique Kawchuk, ce qui pourrait avoir des implications pour les autres articulations du corps, comme la colonne vertébrale, et pourrait expliquer pourquoi les articulations deviennent arthritiques ou endommagées.

En plus de résoudre l’énigme du craquement de doigts, les données de l’équipe de scientifiques ont révélé la présence d’un flash blanc qui apparaît juste avant le craquement. Personne ne l’avait observé jusqu’à maintenant, un événement dont les chercheurs pensent qu’il s’agit d’eau qui est soudainement tirée ensemble juste avant que les articulations craquent.

Références :

[1] Gregory N. Kawchuk, Jerome Fryer, Jacob L. Jaremko, Hongbo Zeng, Lindsay Rowe, Richard Thompson. Real-Time Visualization of Joint Cavitation. PLOS ONE, 2015 ; 10 (4) : e0119470.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |