Accueil du site > Physiologie > Que sont les vergetures et comment apparaissent-elles ?
Que sont les vergetures et comment apparaissent-elles ?

mercredi 25 novembre 2015

La plupart des traitements vendus dans le commerce ne repose sur aucun élément de preuve scientifique.

Il ne faut pas croire les déclarations qui gravitent autour des crèmes, pommades ou autres onguents qui promettent de réduire ou de faire disparaitre les vergetures souvent consécutives à une grossesse, car les dermatologues tentent toujours de savoir véritablement ce qui cause l’apparition de ces vergetures, l’étirement de la peau n’étant pas le seul facteur de risque.

"La plupart des produits existants ne repose pas sur des éléments de recherche scientifique solides," explique le Dr Frank Wang de l’Université du Michigan. "Très peu voire aucun de ces produits qui déclarent empêcher, bloquer ou réduire l’apparition des vergetures ne fonctionnent réellement." En effet, les chercheurs ont publié une étude dans le British Journal of Dermatology qui a étudié ce qui cause les vergetures au niveau moléculaire [1].

Wang étudie les vergetures depuis plus de huit ans, un domaine qui n’a jamais beaucoup attiré l’attention de la recherche car elles ne sont pas considérées comme quelque chose de médicalement dangereux. "Comme les vergetures peuvent venir s’ajouter au stress de la maternité récente chez de nombreuses femmes, il est important d’en apprendre plus à leur sujet," dit Wang. "Certaines femmes ressentent une baisse de leur estime de soi, et la qualité de la vie ou l’envie de faire certaines activités peuvent être affectées," notamment à cause de leur aspect peu esthétique.

Ces lésions en forme de stries, aussi connues sous le nom de striae gravidarum, touchent entre 50 % et 90 % des femmes. Cependant, certaines femmes sont plus à risque que d’autres à cause de facteurs liés au passé familial, au poids pris pendant la grossesse, au fait qu’il y ait eu une ou plusieurs naissances et s’il existait déjà des vergetures avant la grossesse pour d’autres raisons. Les hommes sont aussi touchés, notamment dans certains milieux sportifs comme le bodybuilding lors d’une prise de masse musculaire.

Les chercheurs ont étudié des échantillons de peau de 27 femmes enceintes qui ont récemment vu apparaitre des vergetures sur leur peau, en comparant la peau ayant des vergetures à la peau étirée de l’abdomen et à la peau moins étirée sur les hanches. Les chercheurs ont trouvé que le réseau de fibres élastiques dans le derme s’était rompu dans une vergeture. Après avoir accouché, ce réseau restait d’ailleurs rompu. Les fibres élastiques donnent son élasticité à la peau, ou son aptitude à "revenir en place" après avoir été étirée. La peau essaye de réparer le réseau élastique rompu, mais cela ne semble pas être efficace, ce qui en retour favorise cette peau lâche que l’on voit dans la plupart des vergetures à maturité. Malheureusement, la recherche actuelle sur les options de traitement local n’a rien trouvé d’efficace pour réparer ces fibres élastiques rompues. "Il peut être plus utile de se focaliser sur la préservation des fibres élastiques que nous avons, plutôt que de réparer celles qui sont endommagées avec les vergetures," dit Wang. " Dans tous les cas, c’est plus compliqué que de seulement étaler quelque-chose sur son ventre."

Les chercheurs sont toujours an phase d’étude pour découvrir un moyen d’aider les femmes enceintes et prévenir ou améliorer l’apparence des vergetures. Une autre de ses études examine les modifications du collagène dans les vergetures. Le collagène est ce qui donne sa force et son soutien à la peau. Ils étudient également les changements dans les vergetures plus anciennes qui sont devenues moins visibles, et élargissent leurs recherches aux populations obèses, à celles ayant eu une poussée de croissance rapide ou qui sont phase de prise de masse musculaire.

Références :

[1] F. Wang, K. Calderone, N.R. Smith, T.T. Do, Y.R. Helfrich, T.R.B. Johnson, S. Kang, J.J. Voorhees, G.J. Fisher. Marked disruption and aberrant regulation of elastic fibres in early striae gravidarum. British Journal of Dermatology, 2015.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |