Accueil du site > Physiologie > Quel est le lien entre le sel et l’hypertension ?
Quel est le lien entre le sel et l’hypertension ?

jeudi 12 janvier 2012

Un article de chercheurs de l’École de Médecine de l’Université de Boston déboulonne le concept largement répandu selon lequel l’hypertension est le résultat d’un excès de sel qui causerait une augmentation du volume sanguin, ce qui exercerait une pression supplémentaire sur les artères.

Publiée dans le Journal of Hypertension [1], l’étude démontre qu’un excès de sel stimule le système nerveux sympathique à produire de l’adrénaline, ce qui cause une constriction artérielle et de l’hypertension (ou augmentation de la tension artérielle).

"L’objectif de cet article est de corriger un concept erroné qui a prévalu pendant de nombreuses années, alors même que des preuves scientifiques se sont élevées contre cette explication" dit la chercheuse et auteure de l’article, Irene Gavras.

L’expression "d’hypertension par volume élargi" implique qu’un excès de sel conduit à la rétention de fluide supplémentaire à l’intérieur du système circulatoire artériel, ce qui causerait une augmentation du volume sanguin et ajouterait de la pression dans les parois des artères.

Cependant, la recherche a montré que les conditions caractérisées par l’expansion du volume sanguin provenant d’autres causes, comme la sécrétion d’hormone antidiurétique ou l’augmentation excessive de sucre dans le sang, ne causent pas d’élévation de la tension artérielle parce que le liquide supplémentaire est compensé par une distension des capillaires et des veines.

"Le système circulatoire du corps est un système vasculaire fortement flexible, qui a la capacité d’ouvrir et de distendre de nouveaux capillaires et veines dans le but de faire face à une augmentation du volume de liquide" explique Gavras.

A travers une analyse de nombreuses études, les chercheurs ont démontré que le mécanisme de l’hypertension, qui résulte d’une consommation et d’une rétention excessive de sel, stimule le système nerveux sympathique dans le cerveau qui augmente à son tour la production d’adrénaline. L’augmentation de la circulation d’adrénaline à travers le corps cause la constriction des artères, ce qui résulte en une résistance au flux sanguin et une diminution du volume circulatoire.

La sur-activation du système nerveux sympathique - une partie du système nerveux autonome qui aide à maintenir l’homéostasie du corps - a été cliniquement reconnue comme étant une caractéristique de l’hypertension qui accompagne des insuffisances rénales, qui est l’exemple le plus caractéristique d’une tension artérielle élevée à cause d’une rétention excessive de sel.

Les diurétiques, qui éliminent le sel en excès, sont largement utilisés pour traiter ce type d’hypertension. Cependant, cette étude apporte des éléments de preuve convaincants selon lesquels le système nerveux sympathique pourrait être au centre de recherches plus à venir poussées de traitements contre l’hypertension.

"L’implication de nos résultats montre que le traitement optimal contre l’hypertension, dans les cas associés au insuffisances rénales, ne devrait pas seulement comprendre des diurétiques, mais aussi le recours aux médicaments qui bloquent le système nerveux sympathique central" dit Irène Gavras.

Références :

[1] Volume-expanded’ hypertension : the effect of fluid overload and the role of the sympathetic nervous system in salt-dependent hypertension. Gavras Irene, Gavras Haralambos, Journal of Hypertension.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :


Les aliments miracles n’existent pas

Les marques bio peuvent-elles avoir l’effet contraire sur la santé ?

Trop de sel endommage les vaisseaux sanguins et augmente la tension

Les étirements sont-ils utiles pour faire du sport ?

commenter cet article


| Bodyscience.fr - Conception : © 2014 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |