Accueil du site > Physiologie > Quel sport d’hiver brûle le plus de calories ?
Quel sport d’hiver brûle le plus de calories ?

dimanche 9 février 2014

Que les athlètes Olympiques gagnent une médaille d’or ou non cette année pendant les Jeux, ils dépenseront sans aucun doute un nombre important de calories quand ils skieront, sauteront ou patineront. Mais quel est le sport d’hiver qui brûle le plus de calories ?

Selon le Compendium des Activités Physiques, qui est une liste normalisée des calories que l’on consomme en faisant différents types d’activités, le gagnant est le ski de fond. D’après le Compendium, un skieur de fond de haut niveau qui pèse 100 kg brûlera environ 260 calories pendant 10 minutes de ski de fond à un rythme de 13 km/h.

Les autres sports d’hiver qui s’approchent du premier de la liste sont le patinage artistique, qui brûle 245 calories en 10 minutes, et le patinage de vitesse qui consommera environ 230 calories en 10 minutes.

Tout en bas de la liste se trouvent le ski de descente qui ne brûle "que" 140 calories pour 10 minutes environ, la luge/bobsleigh qui n’élimine que 122 calories, et le curling qui ne consomme que 70 calories. En comparaison, les spectateurs excités qui regarderont leurs sportifs préférés brûleront environ 60 calories en 10 minutes rien qu’en les regardant en pleine action, et peut-être même plus s’ils sont au froid.

Le ski de fond, le patinage artistique et le patinage de vitesse sont des activités d’endurance qui exigent une importante consommation d’oxygène, c’est la raison pour laquelle ces activités brûlent le plus de calories. D’autres sports comme le bobsleigh et le curling exigent moins de consommation d’oxygène, et ainsi brûlent moins de calories. Mais ces derniers sports font appel à d’autres qualités athlétiques comme la coordination.

Pendant la compétition, les athlètes Olympiques brûleront probablement plus de calories que ce que la liste des activités rapporte, car leur forme physique très élevée signifie qu’ils ont la capacité de consommer plus d’oxygène que Monsieur tout le monde. C’est un peu comme s’ils avaient huit cylindres quand un individu normal n’en a que six !

Mais pendant l’entraînement et la pratique, un athlète Olympique de haut niveau brûlera probablement moins de calories qu’un sportif moyen qui fait la même activité, parce que les athlètes de niveau Olympique ont des techniques beaucoup plus efficaces qui leur permettent de réaliser la même activité qu’un profane en fournissant moins d’effort.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |