Accueil du site > Nutrition > Suppléments > Quelle quantité d’oméga-3 pour prévenir des maladies cardiovasculaires (...)
Quelle quantité d’oméga-3 pour prévenir des maladies cardiovasculaires ?

lundi 7 septembre 2009

Une recherche publiée dans le journal FASEB identifie la dose idéale de DHA représentant la "juste dose" pour prévenir les stress oxydatif chez les hommes.

Une équipe de scientifiques français a trouvé la dose de DHA (acide docosahexaènoïque) "la plus juste" afin de prévenir les maladies cardiovasculaires chez les hommes en bonne santé.

Dans un compte-rendu de recherche, publié dans l’édition de septembre 2009 du Journal FASEB [1], les scientifiques ont montré qu’une dose de 200 mg de DHA par jour est suffisante pour affecter les marqueurs biochimiques qui prédisent de manière fiable les problèmes cardiovasculaires, comme ceux associés à l’âge, l’athérosclérose et les diabètes. Cette étude est la première à identifier combien de DHA est nécessaire pour promouvoir une santé cardiovasculaire optimale.

Cette étude montre que consommer régulièrement de petites quantités de DHA est susceptible d’améliorer l’état de santé des gens, particulièrement au regard de la fonction cardiovasculaire" dit Michel Lagarde, co-auteur de l’étude.

Pour déterminer la dose optimale de DHA, Lagarde et ses collègues ont examiné les effets de l’augmentation des doses de DHA sur 12 volontaires masculins en bonne santé, âgés entre 53 et 65 ans. Ces hommes ont consommé des doses de DHA de 200, 400, 800 et 1600 mg par jour pendant deux semaines pour chaque quantité, la DHA étant le seul apport d’acide gras oméga-3 de leur régime.

Des échantillons de sang et d’urine ont été collectés avant et après chaque dose, et à huit semaines après que la supplémentation en DHA ait été stoppée. Les chercheurs ont alors examiné les marqueurs biochimiques de ces échantillons indiquant les effets de chaque dose sur les volontaires.

"Maintenant, nous avons une très bonne idée de la bonne quantité de DHA, la prochaine étape est d’essayer de le confirmer dans le cadre d’une étude clinique de grande envergure impliquant beaucoup de personnes" dit Gerald Weissmann, éditeur en chef du Journal FASEB.

"En attendant, j’en resterai avec des aliments savoureux qui contiennent de la DHA, comme le poisson, plutôt que d’aller acheter des pilules d’acide gras dans la parapharmacie du coin."

Références :

[1] Increasing intakes of the long-chain -3 docosahexaenoic acid : effects on platelet functions and redox status in healthy men. FASEB J. 2009 23 : 2909-2916. N. Guillot, E. Caillet, M. Laville, C. Calzada, M. Lagarde, E. Véricel.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |