Accueil du site > Techniques > Quelques minutes d’un exercice physique intense pour brûler les calories (...)
Quelques minutes d’un exercice physique intense pour brûler les calories d’une journée

jeudi 11 octobre 2012

Le temps passé à faire de l’exercice physique épuisant et difficile est un moyen bien documenté de renverser la tendance pour ces nombreuses personnes qui voudraient retrouver la forme et éliminer les formes.

Des chercheurs ont montré que les personnes qui font de l’exercice peuvent brûler jusqu’à 200 calories de plus en un temps aussi court que 2,5 minutes d’exercice physique d’effort concentré en un jour, tant qu’ils y incrustent des périodes plus longues de récupération, via une pratique connue comme étant l’entrainement d’intervalles de sprint. Les résultats de cette étude [1] pourraient faciliter l’accès au sport pour des amateurs à la recherche d’une forme physique disparue, en provoquant des efforts physiques véritablement intenses en 25 minutes.

Des chercheurs de l’Université du Colorado ont comparé les dépenses d’énergie de volontaires sur deux jours différents, dont un pendant lequel ils ont réalisé un entrainement d’intervalles de sprint sur un vélo stationnaire. Leurs résultats ont montré une hausse marquée de la quantité de calories que les volontaires ont brûlées durant ce jour d’entrainement intense, malgré la durée relativement courte passée à faire cet exercice réellement dur.

L’auteur de l’étude fait remarquer que malgré les nombreux bénéfices reconnus de l’exercice physique, peu de personnes respectent les recommandations des 150 minutes d’exercice physique modéré, ou 75 minutes d’exercice intensif, par semaine. "La recherche montre que de nombreuses personnes se lancent dans un programme d’activité physique mais ne le respectent pas bien longtemps" dit Sevits. "Le facteur le plus important, que répètent souvent les gens, est qu’ils n’ont pas le temps de respecter leur temps de sport. Nous espérons que si l’exercice peut être réduit à une période de temps plus courte, alors ils pourraient s’y remettre et le respecter".

Bien que d’autres études aient montré que l’entrainement de sprint par intervalles peut profondément améliorer la forme physique et la performance athlétique, on en savait peu sur la façon dont ce type d’exercice affectait la dépense d’énergie, un élément qui motive le plus les personnes plutôt réticentes à se lancer dans le sport.

Pour déterminer combien de calories pourrait brûler un entrainement typique d’intervalles de sprint, les chercheurs ont recruté cinq volontaires masculins en bonne santé, tous âgés entre 25 et 31 ans.

Ces volontaires ont d’abord passé une visite médicale dans laquelle ils ont réalisé un test de stress sportif pour s’assurer que leurs cœurs étaient suffisamment costauds pour pouvoir participer. Les chercheurs ont aussi analysé les compositions corporelles des volontaires et leurs taux métaboliques au repos.

Durant les trois jours qui ont suivis, les volontaires ont eu une alimentation précisément calibrée pour combler leurs besoins métaboliques pour qu’ils conservent un bon équilibre énergétique, avec juste ce qu’il fallait de calories pour ne pas être ni affamé ni trop alimenté. A la fin de ces trois jours, les hommes ont ensuite été placés dans une pièce spécialement conçue de capteurs pour pouvoir enregistrer leur consommation de calories.

Pendant deux jours, chaque volontaire qui a vécu dans cette pièce a continué à suivre le régime alimentaire prescrit, et à passer la majorité de son temps à faire des activités sédentaires, comme regarder la télévision ou être sur un ordinateur. Cependant, pendant l’une de ces journées, ils ont réalisé un entrainement d’intervalles de sprint qui exigeait qu’ils pédalent très rapidement sur un vélo stationnaire réglé à forte résistance pendant des périodes de 30 secondes, chacune entrecoupée de périodes de quatre minutes de récupération pendant lesquelles ils pédalaient lentement avec très peu de résistance.

Durant les sessions de 30 secondes, les chercheurs ont tenté de motiver les volontaires en les encourageant à donner 100% de leurs efforts.

Entraîneur d’intervalles de sprint ?

Les résultats analysés à partir du système de calorimètre de la pièce ont montré que les volontaires ont brûlé une moyenne de 200 calories de plus les jours d’entrainement d’intervalles de sprint, bien qu’ils aient seulement pédalé à ce rythme très soutenu pendant 2,5 minutes.

Cependant, les chercheurs ne peuvent pas directement en conclure que de tels efforts pourront inévitablement se traduire en une perte de poids effective. Mais ils suggèrent que le fait de se lancer dans des explosions intenses mais brèves d’exercice physique peut aider à ne pas grossir. "Le fait de brûler 200 calories supplémentaires de cette façon, plusieurs fois par semaine, peut éviter de prendre ces 1 ou 2 kilos que l’on a tendance à prendre chaque année" explique Sevits.

Pourtant, le fait de maintenir l’effort maximum nécessaire pour ce type d’exercice à son pic d’intensité pendant plus de 30 secondes peut s’avérer difficile à réaliser pour de nombreuses personnes sans aide extérieure. Se motiver soi-même peut être très difficile. Et il se peut que dans le vrai monde, ce type d’exercice intense ne puisse pas se faire sans entraîneur personnel.

Références :

[1] A Single Session of Sprint Interval Training Increases Total Daily Energy Expenditure. K. Sevits, G. Peltonen, R. Scalzo, S. Binns, A. Klochak, C. Melby, C. Bell, E. Melanson, T. Swibas. Conférence The Integrative Biology of Exercise VI.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |