Accueil du site > Physiologie > Quels sont les exercices qui brûlent le plus de calories ?
Quels sont les exercices qui brûlent le plus de calories ?

samedi 4 mars 2017

Des chercheurs de l’Universidad Politécnica de Madrid (UPM) ont calculé la dépense d’énergie réelle de différents programmes d’entrainement, comprenant à la fois une contribution aérobique et anaérobique [1].

Les résultats de leur étude, provenant du Laboratoire du Groupe de Recherche de Physiologie de l’Exercice à la Faculté des Sciences pour le Sport et l’Activité Physique (INEF) de l’UPM, a trouvé que l’exercice d’endurance qui est intercalé dans un circuit d’entrainement d’exercices de musculation augmentait la consommation d’oxygène et la dépense d’énergie par rapport à un circuit d’entrainement conventionnel. À côté de ça, le protocole d’entrainement qui brûlait le plus de calories était un protocole qui nécessitait moins d’effort de la part des participants, bien que tous les protocoles aient la même durée et intensité.

Ces résultats pourront aider à concevoir des programmes avec différents types d’exercices équivalents en dépense d’énergie, ce qui permettra de comparer avec précision leurs effets sur la santé.

La résistance pendant un exercice prolongé (la capacité cardiovasculaire) et la force musculaire sont ensemble associées à la santé. Une personne qui a une capacité cardiovasculaire plus importante et/ou une plus grande force musculaire sera susceptible d’être en meilleure santé dans le futur. C’est pour cela qu’il est recommandé de pratiquer ces deux types d’exercices afin d’améliorer sa santé. Ces deux formes d’exercices sont aussi utilisées dans les traitements contre l’obésité qui est une pathologie ayant des incidences alarmantes dans les pays développés.

Ainsi, le Laboratoire de l’UPM a conçu et dirigé une étude pour mesurer la dépense énergétique de trois programmes d’entrainement différents : le premier protocole était réalisé en utilisant des machines cardio, le second protocole utilisait la force des participants de manière très similaire mais faisait aussi des exercices avec des poids libres (barres, disques ou haltères) et enfin un protocole qui alternait des exercices avec des poids libres et des exercices d’endurance. L’objectif de ces travaux était de déterminer quel protocole brûlait le plus de calories en comparant des sessions de même durée et de même intensité.

Le point le plus important de cette étude était que les deux formes d’énergie que le corps utilise pour se mouvoir ont été mesurées : l’énergie aérobique, qui utilise l’oxygène, et l’énergie anaérobique, qui n’a pas besoin d’oxygène. Les études passées ne prenaient en compte que l’énergie aérobique, et donc la dépense énergétique totale n’était pas complètement mesurée. Cette étude a aussi enregistré la force nécessaire pour compléter chacune des trois séances. Ainsi, les participants ont été évalués sur une échelle qui allait de 1 à 10 pour la force exigée pour pouvoir compléter le programme d’entrainement.

Les résultats de l’étude montrent que le programme d’entrainement combiné, qui alterne les exercices de musculation et les exercices d’endurance, était le programme qui dépensait le plus d’énergie pour un degré d’effort moindre. Ainsi, le programme d’entrainement qui produisait la plus grande dépense d’énergie totale était aussi celui dans lequel les participants se sentaient le moins fatigués. Plus précisément, la séance d’une heure avait une dépense énergétique moyenne de 259 Calories (311 Calories chez les hommes et 203 chez les femmes), face à 203 Calories avec le programme d’entrainement de musculation avec des poids, et 173 Calories pour le programme sur des machines cardio. Les participants ont aussi enregistré leur effort réel pour chaque séance avec une moyenne de 7,6 points dans le protocole combiné, 9 points avec les poids libres et 8,4 pour le programme sur machines cardio.

Les chercheurs précisent que "ces résultats ont une application pratique qui est prometteuse chez les individus obèses ou en surcharge pondérale, chez les gens qui réalisent des exercices avec plus de difficultés et d’efforts et qui doivent vraiment dépenser plus d’énergie afin de maximiser la perte de leur graisse corporelle."

Références :

[1] Benito, P.J. ; Álvarez-Sánchez, M. ; Díaz, V. ; Morencos, E. ; Peinado, A.B. ; Cupeiro, R. ; Maffulli, N. (PRONAF Study Group). Cardiovascular Fitness and Energy Expenditure Response during a Combined Aerobic and Circuit Weight Training Protocol. PLOS ONE 11.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2017 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |