Accueil du site > Santé > Toute une vie de sport ralentit le processus du vieillissement
Toute une vie de sport ralentit le processus du vieillissement

vendredi 9 mars 2018

Des chercheurs de l’Université de Birmingham et du King’s College de Londres ont trouvé que le fait de rester actif toute sa vie permettait au corps de rester jeune et en bonne santé. Ces chercheurs ont cherché à évaluer la santé d’adultes âgés qui avaient fait de l’exercice pratiquement toute leur vie durant pour voir si cela pouvait ralentir le processus du vieillissement [1] [2].

Pour ce faire, les chercheurs ont recruté 125 cyclistes amateurs âgés de 55 à 79 ans, dont 84 étaient des hommes et 41 des femmes. Les hommes devaient être capables de pédaler 100 km en moins de 6 heures et demie, tandis que les femmes devaient pouvoir faire 60 km en 5 heures et demie. Les fumeurs, ceux qui buvaient beaucoup d’alcool et ceux avec une tension artérielle élevée ou d’autres problèmes de santé ont été exclus de l’étude.

Les participants ont passé toute une batterie de tests en laboratoire et ont été comparés à un groupe d’adultes qui ne faisait pas d’activité physique régulière. Ce dernier groupe comprenait 75 personnes en bonne santé âgées de 57 à 80 ans et 55 jeunes adultes âgés de 20 à 36 ans.

L’étude a montré qu’il n’y avait pas de perte de masse musculaire ni de force chez ceux qui faisaient régulièrement de l’exercice. Les cyclistes n’ont pas non plus augmenté leurs niveau de graisse corporelle ni de cholestérol avec l’âge, et les niveaux de testostérone des hommes sont restés élevés, ce qui montre qu’ils pourraient éviter la plupart des affres liées à la ménopause masculine.

Plus étonnant encore, l’étude a aussi révélé que les bénéfices de l’exercice allaient bien au-delà de la masse musculaire, car les cyclistes avaient aussi un système immunitaire qui ne semblait pas avoir vieilli non plus.

Un organe appelé le thymus, qui fabrique les lymphocytes T, commence à être moins efficace à partir de l’âge de 20 ans et fabrique moins de lymphocytes T, cependant, les thymus des cyclistes réguliers fabriquaient autant de cellules lymphocytes T que ceux des jeunes personnes.

Ces résultats ont montré que moins de la moitié des plus de 65 ans fait assez d’exercice pour rester en bonne santé et plus de la moitié des plus de 65 ans souffre d’au moins deux maladies. Le Professeur Janet Lord, de l’Université de Birmingham, déclare : "Hippocrate, en 400 avant notre ère, déclarait que l’exercice était le meilleur médicament pour l’homme, mais son message a été perdu avec le temps et nous sommes devenus une société de plus en plus sédentaire."

"Cependant, notre étude réfute l’idée que le vieillissement nous rend automatiquement plus fragiles. Notre recherche montre que nous avons des preuves solides pour encourager les individus à faire de l’exercice régulier durant toute leur vie, et que c’est une solution viable au problème de l’allongement de la durée de vie en bonne santé."

Ils ajoutent : "nous espérons aussi que ces résultats vont permettre de prévenir les dangers que, en tant que société, nous acceptons comme normaux comme si l’âge et la maladie devaient être obligatoirement associés et que le troisième âge était quelque-chose qu’il fallait surmonter et non en profiter."

Ces résultats soulignent le fait que les cyclistes ne font pas d’exercice parce qu’ils sont en bonne santé, mais qu’ils sont en bonne santé parce qu’ils font du sport et pour la plupart depuis une bonne partie de leur vie. Leurs corps ont donc pu vieillir de façon optimale, libérés des problèmes habituellement causés par l’inactivité. Retirez l’activité physique et leur santé se détériorerait probablement.

Les scientifiques précisent que la plupart d’entre nous, qui faisons de l’exercice physique, n’avons pas les capacités physiologiques des athlètes de haut niveau. Nous faisons de l’exercice surtout pour le plaisir. Presque tout le monde peut se lancer dans une activité physique qui préserve ses propres aptitudes physiologiques.

Il faut trouver un sport que vous aimez dans n’importe quel environnement, qui vous convienne pour que cela devienne une habitude. Les bénéfices suivront avec l’âge, et vous pourrez profiter d’une vie plus vieux, plus indépendante et plus productive.

Références :

[1] Ross D. Pollock, Katie A. O’Brien, Lorna J. Daniels, Kathrine B. Nielsen, Anthea Rowlerson, Niharika A. Duggal, Norman R. Lazarus, Janet M. Lord, Andrew Philp, Stephen D. R. Harridge. Properties of the vastus lateralis muscle in relation to age and physiological function in master cyclists aged 55-79 years. Aging Cell, 2018.

[2] Duggal et al. Major features of Immunesenescence, including Thymic atrophy, are ameliorated by high levels of physical activity in adulthood. Aging Cell, 2018.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |