Accueil du site > Techniques > Un tir, une chance : le gardien de buts peut-il prédire la stratégie de tir (...)
Un tir, une chance : le gardien de buts peut-il prédire la stratégie de tir d’un penalty ?

dimanche 29 juin 2014

Depuis 1978, 23 nations ont vu leur destin placé entre les mains des tirs aux buts lors des Coupes du Monde de la FIFA. Quand le joueur qui tire le penalty coure jusqu’au ballon, il a toute la pression et l’espérance de son pays sur ses épaules. Le tireur de penalty a droit à un tir pour mettre un but, tandis que le gardien de buts a une seule chance de prévoir dans quelle direction le tireur va envoyer le ballon.

Comme la tension monte, toute la pression est sur le tireur pour qu’il marque un but, cependant pourquoi y a-t-il si peu d’attente et moins de pression sur le gardien pour qu’il arrête le ballon ? Beaucoup de recherches ont été réalisées pour aider les joueurs de foot qui tirent des penaltys à marquer, mais une nouvelle étude publiée dans le Journal of Sports Sciences [1] a identifié les caractéristiques des stratégies de tirs aux buts des joueurs qui tirent les penaltys, ce qui pourrait augmenter les chances des gardiens de bloquer le ballon.

Les footballeurs qui tirent les penaltys adoptent une ou deux stratégies : la stratégie dépendante du gardien de but, dans laquelle le tireur anticipe le mouvement du gardien avant de frapper le ballon dans la direction opposée, et la stratégie indépendante du gardien de but où le tireur décide d’une zone cible vers laquelle tirer le ballon avant de courir, et où il conserve sa décision quelque soit l’action du gardien. Pourtant, malgré l’importance cruciale de la réussite du gardien de buts, aucune méthode visant à identifier l’une ou l’autre de ces deux stratégies n’existe à ce jour.

Dans leur étude, les chercheurs ont eu recours à des expériences qui reposent sur des séquences de tirs aux buts lors des Coupes du Monde de la FIFA entre 1986 et 2010, ainsi que des Championnats UEFA de 1984 et 2012, pour valider leur méthode qu’un gardien de but peut utiliser pour identifier la stratégie de tir de leur adversaire, et améliorer ses chances de contrer le ballon. Les auteurs ont identifié que les deux stratégies de tir aux buts ont différentes caractéristiques dans la façon de courir du tireur en direction du ballon jusqu’au point de penalty, différents comportements d’observation, différentes techniques de tir, de temps de préparation et de recours à la tromperie. Ils ont démontré que malgré le même taux de réussite de ces deux stratégies, la stratégie "indépendante du gardien de buts" était plus populaire dans ces compétitions.

Bien que de nombreux gardiens de buts conservent déjà des enregistrements des préférences de tirs aux buts de leurs adversaires, telles que la direction et la vitesse de tir, le fait d’identifier quelle stratégie de tir préfèrent les joueurs peut aider le gardien à prévoir où le tireur du penalty est susceptible d’envoyer le ballon, ce qui peut améliorer ses chances de l’arrêter.

Un tireur de penalty qui à tendance à ralentir, à avoir des enjambées plus courtes et à regarder plus souvent le gardien de buts est plus susceptible d’avoir recours à la stratégie dépendante du gardien. Il est alors recommandé au gardien de buts d’attendre plus longtemps avant de commencer à plonger. A contrario, si le joueur qui tire le penalty coure d’une façon régulière, tout en ignorant le gardien de buts, c’est la stratégie indépendante du gardien qui est plus susceptible d’être retenue. Il est alors plutôt recommandé au gardien de buts de plonger plus tôt vers le côté préféré du tireur.

Les auteurs concluent en disant que les gardiens de buts peuvent utiliser ces caractéristiques pour améliorer leurs chances d’arrêter un penalty, s’ils peuvent ajuster leur comportement à la stratégie de tir aux buts de leurs adversaires. Car avec deux finales de Coupe du Monde qui ont vu le sort de chaque équipe reposant sur les tirs aux buts, un arrêt peut faire la différence pour remporter le trophée, et réaliser le rêve de tout un pays.

Références :

[1] Benjamin Noël, Philip Furley, John van der Kamp, Matt Dicks, Daniel Memmert. The development of a method for identifying penalty kick strategies in association football. Journal of Sports Sciences, 2014 ; 1 DOI : 10.1080/02640414.2014.926383.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |