Accueil du site > Nutrition > Une consommation excessive de cola peut causer d’importants problèmes (...)
Une consommation excessive de cola peut causer d’importants problèmes musculaires

mardi 19 mai 2009

Des médecins ont lancé une alerte sur la consommation excessive de cola, après avoir noté une augmentation du nombre de patients souffrant de problèmes musculaires, selon l’édition de juin du International Journal of Clinical Practice [1] [2] .

"Nous consommons plus de boissons non-alcoolisées qu’avant, et un certain nombre de problèmes de santé ont déjà été identifiés comme des problèmes dentaires, une déminéralisation osseuse et le développement de syndromes métaboliques et des diabètes" dit le Dr Moses Elisaf du Département de Médecine Interne de l’Université de Ioannina en Grèce.

"Les preuves s’accumulent suggérant qu’une consommation excessive de cola peut aussi conduire à une hypokaliémie, dans laquelle les niveaux de potassium chutent, causant un effet secondaire sur les fonctions vitales des muscles."

Une revue scientifique réalisée par le Dr Elisaf et ses collègues a montré que les symptômes peuvent aller d’une simple faiblesse à une profonde paralysie. Heureusement, tous les patients étudiés se sont rapidement remis après avoir stoppé toute consommation de cola et après avoir pris du potassium oralement ou en intraveineuse.

Les cas étudiés analysaient des patients dont la consommation allait de deux à neuf litres de cola par jour, dont deux femmes enceintes qui ont été admises avec des niveaux de potassium très faibles.

La première, une femme de 21 ans, consommait plus de trois litres de cola par jour et se plaignait de fatigue, de perte de l’appétit et de nausées persistantes. Un électrocardiogramme révéla qu’elle avait uns obstruction cardiaque, alors que les tests sanguins ont montré des niveaux de potassium en chute libre.

La seconde avait aussi de très faibles niveaux de potassium et souffrait d’une faiblesse musculaire croissante. Il s’avéra qu’elle buvait plus de sept litres de cola par jour durant ces 10 derniers mois.

Dans un commentaire sur l’article, le Dr Clifford Packer du Medical Center de Cleverland rapporte le cas d’un fermier qui souffrait de faiblesse musculaire. Il s’avéra qu’il avalait 4 litres de cola par jour les trois années précédant le diagnostic, allant même parfois jusqu’à 10 litres, ce qui avait causé une rapide réduction de ses niveaux de potassium.

En 2007, la consommation annuelle de boissons non-alcoolisées a atteint 552 milliards de litres, l’équivalent de 83 litres par personne et par an, quantité projetée à 95 litres par personne et par an en 2012. Cependant, les Etats-Unis ont déjà atteint à eux seuls le chiffre de 212 litres par personne et par an !

Il apparait que l’hypokaliémie peut être causée par une consommation excessive de trois des ingrédients les plus fréquents dans les boissons au cola : le glucose, le fructose et la caféine.

"Le rôle individuel de chacun de ces ingrédients dans la pathophysiologie de hypokaliémie causée par le cola n’a pas été déterminé, et il pourrait varier selon les patients" explique le Dr Elisaf.

"Cependant, dans la plupart des cas, nous les avons étudiés dans nos analyses, l’intoxication à la caféine est supposée jouer le rôle le plus important. Ceci a été montré par des études de cas qui se concentraient sur d’autres produits qui contenaient des niveaux élevés de caféine, mais sans glucose ni fructose.

"Malgré cela, les produits au cola sans caféine peuvent aussi causer un hypokaliémie parce que le fructose qu’ils contiennent peuvent causer une diarrhée."

Les auteurs préviennent que dans un environnement où les tailles des portions deviennent de plus en plus grosses, la consommation excessive de produits au cola a de réelles implications sur la santé du public.

"Bien que la plupart des patients se soient rétabli dès qu’ils ont stoppé toute consommation de cola et ont pris des suppléments au potassium, une hypokaliémie chronique causée par le cola peut les rendre plus susceptibles de complications potentiellement fatales, telles qu’un rythme cardiaque irrégulier" dit le Dr Elisaf.

"En outre, une consommation excessive de tout type de cola peut conduire à tout un ensemble de problèmes de santé comme la fatigue, la perte de productivité et des symptômes musculaires qui vont d’une simple faiblesse à une profonde paralysie."

"Nous croyons que des études plus poussées sont nécessaires afin d’établir les limites d’une consommation quotidienne de boissons au cola." Ils ajoutent que le cola devrait même être ajouté par les médecins à leur liste de substances pouvant causer l’hypokaliémie.

"L’industrie des boissons non alcoolisées devrait encourager une consommation modérée de ses produits pour toutes les tranches d’âge, réduire les tailles des portions et se soucier des appels à une modération pour la santé des consommateurs."

Références :

[1] Cola-induced hypokalaemia : pathophysiological mechanisms and clinical implications. Tsimihodimos. IJCP, International Journal of Clinical Practice. 63.6, 900-902. (Juin 2009).

[2] Cola-induced hypokalaemia : a super-sized problem. Packer C. IJCP, International Journal of Clinical Practice. 63.6, 900-902. (juin 2009).


| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |