Accueil du site > Techniques > Une recherche remet en cause la théorie des bains d’eau glacée pour (...)
Une recherche remet en cause la théorie des bains d’eau glacée pour récupérer

jeudi 13 août 2015

Si l’idée même d’un bain de glace après l’entrainement suffit à vous faire frissonner, une nouvelle recherche de l’Université du Queensland va vous réchauffer le cœur.

Cette étude exhaustive, publiée dans le Journal of Physiology [1], a trouvé qu’une immersion dans de l’eau froide après un entrainement de musculation entravait l’adaptation des muscles – ce qui remet en cause la théorie selon laquelle un bain d’eau glacée permettrait d’accélérer la récupération.

La première partie de l’étude a demandé à 21 hommes physiquement actifs de suivre un entrainement de musculation deux jours par semaine pendant douze semaines. Environ la moitié du groupe est ensuite passé par un bain d’eau et de glace de 10 minutes après la séance d’entrainement à une température glaciale de 10°C, tandis que le reste du groupe terminait sa séance par un exercice de récupération sur un vélo.

Au terme des douze semaines, la force et la masse musculaire avait plus augmenté dans le groupe qui avait réalisé la petite séance de vélo post-exercice que dans le groupe qui avait pris des bains de glace.

Une seconde étude a prélevé des biopsies de muscles des hommes après qu’ils aient réalisé des exercices de musculation des jambes, suivis soit par un bain de glace ou un exercice actif. Les chercheurs ont découvert que l’activité des cellules satellites, comparable à celle des cellules souches musculaires, et les réactions métaboliques nécessaires pour construire des muscles plus gros et plus forts, étaient atténuées jusqu’à deux jours après l’exercice dans le groupe qui avait pris les bains glacés.

"Nous avons trouvé qu’une immersion dans de l’eau froide après l’entrainement atténuait substantiellement, ou réduisait, les gains à long terme de la masse et de la force des muscles," dit le Dr Roberts. On s’attend à ce que les athlètes qui prennent des bains glacés après leur entrainement voient moins de gains musculaires à long terme que ceux qui choisissent de pratiquer un dernier exercice actif de récupération.

"Nous ne savons pas encore expliquer pourquoi une immersion dans l’eau froide produit cet effet, mais une réduction du flux sanguin dans les muscles pourrait être l’un des mécanismes l’expliquant." Le Dr Peake explique que ces résultats montrent que les sportifs devraient plutôt éviter de prendre des bains d’eau glacée, du moins après une séance d’entrainement de musculation.

"Il s’agit de l’étude la plus complète à ce jour sur ce sujet, et ses résultats montrent que les individus qui ont recours à un entrainement de musculation pour améliorer leur performance athlétique, pour récupérer suite à une blessure ou pour rester en bonne santé et forme physique, devraient y réfléchir à deux fois avant de se plonger dans de l’eau glacée en croyant que cette pratique va les aider à mieux récupérer, ce qui n’est pas le cas," conclut-il.

Références :

[1] Llion A Roberts, Truls Raastad, James Markworth, Vandre Figueiredo, Ingrid Egner, Anthony Shield, David Cameron-Smith, Jeff Coombes, Jonathan Peake. Post-exercise cold water immersion attenuates acute anabolic signalling and long-term adaptations in muscle to strength training. The Journal of Physiology, 2015.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :



| Bodyscience.fr - Conception : © 2019 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | About us |