Faible en sucres ou en graisses, peu importe le type de régime

Le 22 février
Une étude de l’Ecole de Médecine de l’Université de Stanford va décevoir ceux qui ont choisi l’un de ces régimes : faible en graisse ou faible en sucres. Aucune option n’est supérieure à l’autre : le fait de réduire les glucides ou les graisses élimine l’excès de poids dans pratiquement les mêmes proportions. En outre, l’étude a cherché à savoir si les niveaux d’insuline ou si un type spécifique de génotype pouvait prédire la réussite d’un de ces régimes. Or, la réponse dans les deux cas était non. "Nous avons déjà tous entendu ces histoires d’un ami qui s’est mis au régime, pour qui cela a bien marché, puis d’un (...) Lire la suite


Pourquoi est-on plus agressif après un verre ou deux ?

Le 20 février
Une étude par IRM montre comment les aires du cerveau qui tempèrent l’agressivité se mettent en veille quand les gens boivent de l’alcool. Des chercheurs ont eu recours à l’imagerie magnétique par résonance (IRM), qui mesure les flux de sang dans le cerveau, pour mieux comprendre pourquoi les individus deviennent souvent agressifs et violents après avoir bu de l’alcool. Après seulement deux verres, les chercheurs ont noté des changements dans le fonctionnement du cortex préfrontal du cerveau, la région qui est normalement impliquée pour tempérer les niveaux d’agressivité d’une personne. Ils ont publié (...) Lire la suite


La masse musculaire est un facteur important pour réguler la perte de chaleur

Le 17 février
Des anthropologues de l’université de Cambridge ont montré que la masse musculaire était en mesure de prédire le taux de perte de chaleur par les mains pendant une exposition au froid, alors que la masse totale du corps, la stature et la masse grasse ne sont pas de bons indicateurs. Selon Stephanie Payne, l’auteure de cette étude publiée dans le Journal of Physical Anthropology : "les mains ont un ratio de surface sur volume important, ce qui peut représenter un défi pour maintenir leur équilibre thermique dans des conditions froides. Nous voulions étudier l’influence de la taille du corps et de sa (...) Lire la suite


L’entrainement intense peut modifier les selles des athlètes

Le 16 février
Comment le régime et l’entrainement des athlètes olympiques peuvent affecter leurs performances … aux toilettes ? Les Olympiens de l’entrainement passent par des routines sportives intenses et prolongées, qui sont souvent accompagnées par des exigences en terme d’alimentation. Des études ont montré que ces pratiques, notamment dans les sports d’endurance comme le marathon, peuvent avoir des effets secondaires sur le corps et, en particulier, sur le système gastro-intestinal. Des chercheurs ont découvert qu’un entrainement vigoureux peut non seulement provoquer des nausées, des douleurs abdominales et (...) Lire la suite


Est-ce que la méditation rend les gens meilleurs ?

Le 14 février
Cela fait des années que de nombreuses personnes affirment que la méditation peut changer la façon dont on se comporte vis-à-vis des autres, et que cela nous rend plus empathique, mais une recherche montre que ce n’est pas le cas. Cette étude, par des scientifiques de l’Université de Conventry au Royaume-Uni, de l’université Massey en Nouvelle-Zélande et celle de Radboud aux Pays-Bas, a passé en revue plus de 20 études qui avaient étudié les effets de différents types de méditation, comme celle de la pleine conscience et de la bienveillance, sur les sentiments et les comportements sociaux. L’analyse (...) Lire la suite


| Bodyscience.fr - Conception : © 2018 François Grandemange - Tous droits reservés | Contacts | SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | C.G.U. |